Découverte d’une nouvelle espèce d’arbre Andiroba au Guyana

Une équipe de botanistes à laquelle appartiennent des scientifiques du Muséum national d'Histoire naturelle et du CNRS, Pierre-Michel Forget et Odile Poncy, vient de décrire une nouvelle espèce d'arbre endémique du Guyana central [[Le Guyana se situe en Amérique du Sud, au nord de l'équateur, en zone tropicale. Carapa akuri a été découvert sur le fleuve Essequibo, au centre du Guyana.]] Carapa akuri, suite à une série de missions [[Ces missions ont été financées par le PPF Ecologie et Développement Durable.]] réalisées entre 2003 et 2006. Ce précieux travail de terrain, associé à une combinaison d'études phylogénétiques et morphologiques a permis la mise en évidence de cette nouvelle espèce et de souligner sa fragilité. Les résultats de cette étude sont publiés dans la revue Brittonia (New York Botanical Garden) du mois de décembre.

Une équipe de botanistes à laquelle appartiennent des scientifiques du Muséum national d’Histoire naturelle et du CNRS, Pierre-Michel Forget et Odile Poncy, vient de décrire une nouvelle espèce d’arbre endémique du Guyana central [[Le Guyana se situe en Amérique du Sud, au nord de l’équateur, en zone tropicale. Carapa akuri a été découvert sur le fleuve Essequibo, au centre du Guyana.]] Carapa akuri, suite à une série de missions [[Ces missions ont été financées par le PPF Ecologie et Développement Durable.]] réalisées entre 2003 et 2006. Ce précieux travail de terrain, associé à une combinaison d’études phylogénétiques et morphologiques a permis la mise en évidence de cette nouvelle espèce et de souligner sa fragilité. Les résultats de cette étude sont publiés dans la revue Brittonia (New York Botanical Garden) du mois de décembre.

Les forêts du centre du Guyana ont, par le passé, fait l’objet de nombreuses expéditions et d’inventaires floristiques. Cependant, compte tenu de l’immense richesse en espèces arborescentes de ces forêts, il arrive encore régulièrement de découvrir de nouvelles espèces d’arbres endémiques de ces régions.
L’espèce nouvelle appartient au genre Carapa[[lui-même classé dans la famille des Meliacées]], connu tant en Afrique qu’en Amérique tropicale et qui comprend plusieurs espèces d’intérêt économique (comme le mahogany). Jusqu’à présent, seules deux espèces étaient reconnues dans les Guyanes(4) : Carapa guianensis et Carapa surinamensis (nommé de manière erronée C. procera). Le carapa est une essence importante sur le plateau des Guyanes et en Amazonie, car ses graines produisent une huile (andiroba) très recherchée pour ses usages.

Lire la suite de l’article du 3/12/09 sur le site du CNRS

Références :
P.-M. FORGET, O. PONCY, R.S. THOMAS, D.S. HAMMOND and D. KENFACK. A new species of Carapa (Meliaceae) from Central Guyana. Brittonia, 61 (4): 301-402. 2009.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *