Guide des végétations des zones humides de la région Nord-Pas de Calais

Zones humides du Nord-Pas de Calais : suivez le guide !

Zones humides du Nord-Pas de Calais : suivez le guide !

Le Conservatoire Botanique National de Bailleul a publié le Guide des végétations des zones humides de la région Nord-Pas de Calais.

– Plus de 250 associations et groupements végétaux présentés,
– dont 177 sous forme de fiches descriptives, souvent illustrées ;
– de nombreuses informations sur chaque végétation : composition floristique, écologie, répartition, intérêt patrimonial, gestion adaptée à leur conservation, etc. ;
– mais également une description du Nord-Pas de Calais et de ses zones
humides, des clés de détermination, des fiches détaillant les principales modalités de gestion conservatoire, un glossaire…

Découvrez vite cet ouvrage qui vous guidera dans les méandres des zones humides et de la phytosociologie!

L’ouvrage a été édité avec le soutien financier de la DREAL Nord-Pas de Calais, de l’Agence de l’Eau Artois-Picardie et du Conseil rénioal Nord-Pas de Calais.

Pour commander l’ouvrage :

Le Guide des végétations des zones humides de la région Nord-Pas de Calais est disponible au prix de 50 euros (hors affranchissement) auprès de :
Conservatoire botanique national de Bailleul
Hameau de Haendries
59 270 Bailleul
Tél. : 03 28 49 00 83
Courriel : infos@cbnbl.org

Le livre sera envoyé dès réception de la commande accompagnée d’un chèque à l’ordre du Conservatoire botanique national de Bailleul.

2 commentaires

    1. C’est vrai, que 50€ c’est une somme, mais ce livre est finalement dans la même gamme de prix que les documents comparables:
      – Bournérias & al. « Guide des groupements végétaux de la région parisienne » = 65€
      – Delarze & al. « Les milieux naturels de suisse » = 52€
      – Royer & al. « Synopsis commenté des groupements végétaux de la bourgogne… » = 30,50€ + 10 € (pour les non membres de la SBCO)
      – Cahiers d’habitats forestiers, Tome1, vol. 2 = 76 €

      C’est même plutôt bon marché pour un document de plus de 600 pages très richement illustré, non?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *