La prolifération des plantes exotiques envahissantes menace la biodiversité et la santé

Jussie, berce du Caucase, renouée du Japon, myriophylle... ces plantes exotiques envahissent les milieux naturels comme certains cours d'eau. Introduites volontairement ou non, elles menacent les écosystèmes, la santé et impactent l'économie. Détails.

Jussie, berce du Caucase, renouée du Japon, myriophylle… ces plantes exotiques envahissent les milieux naturels comme certains cours d’eau. Introduites volontairement ou non, elles menacent les écosystèmes, la santé et impactent l’économie. Détails.

En cette Année internationale de la Biodiversité, l’Institut Klorane, fondation d’entreprise pour la protection et la bonne utilisation du patrimoine végétal, a présenté le 10 mars son projet visant à sensibiliser le grand public à l’impact des plantes exotiques envahissantes sur la perte de la diversité écologique. Ce projet, labellisé par le Ministère en charge du Développement durable, vise  »à sensibiliser le plus grand nombre sur un réel phénomène de société », souligne Sandrine Le Gall de l’Institut Klorane, et  »prévenir ce fléau qui se développe peu à peu ».

Rappelons que selon la Liste Rouge de l’Union mondiale pour la nature (UICN), les espèces exotiques envahissantes sont la troisième cause de perte de la biodiversité dans le monde. Ces espèces, végétales ou animales, sont considérées comme  »invasives » quand elles sont implantées, accidentellement ou volontairement, dans une région dont elles ne sont pas originaires et où elles se développent très rapidement. Les espèces introduites après 1500 sont considérées comme envahissantes en Europe, depuis la découverte de l’Amérique à partir de laquelle les échanges d’espèces entre continents se sont intensifiés. Mais du Nord au Sud, tous les pays sont concernés par le phénomène des invasions biologiques. Vertébrés, insectes, champignons, bactéries, algues ou plantes, ces espèces sont impliquées dans la moitié de toutes les extinctions des 400 dernières années, selon l’UICN.

Une pression croissante sur la biodiversité, la santé et l’économie.

Lire la suite de l’article du 11 Mars 2010 par Rachida Boughriet sur le site Actu-Environnement.com

——
Photo d’illustration © Bouba at fr.wikipedia CC-by-sa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *