De la biodiversité dans mes oreilles et de la Stevia dans mon champ !

Au programme acoustique de ce mois de juin : un retour sur la fête de la Biodiversité de Montpellier, rencontre des acteurs locaux et un dossier spécial Stevia rebaudiana.

Au programme acoustique de ce mois de juin : un retour sur la fête de la Biodiversité de Montpellier, rencontre des acteurs locaux et un dossier spécial Stevia rebaudiana.

L’Émission l’Eau A la Bouche du mois de Juin 2010

Dernière émission de la saison 2009-2010, proposée par Matthieu Thelen, de Radio Larzac.
Retour sur la 2ième Fête de la Biodiversité qui s’est déroulée les 21-22 Mai 2010 à Montpellier.

Avec :
– Philippe CROZE, directeur à la Direction Paysage et Nature de la Ville de Montpellier,
– Sébastien RANC, animateur à l’association APIEU,
– Mme VIGNON, pour l’association Mosson Coulée Verte,
– Jennifer CARRE, étudiante, pour le Jardin des Plantes (UM1),
– Matthieu BEAUCHARD, étudiant, pour l’Agropolis Museum,
– Christiane MAURY, pour l’association CIELM34,
– Bénédicte MARTIN, responsable communication du CEFE-CNRS,
– Arnaud GREGOIRE, enseignant/chercheur/maître de conférence au CEFE-CNRS,
– Philippe BAMBUST et Martha ARANGO, animateurs à l’association Layanan,
– Michelle CORNILLON, animatrice à l’association Les Ecologistes de l’Euziere,
– Jocelyne FERRARIS, écologue/chercheuse à l’lRD.

pas de alt pour cette image, soz
Dates de diffusion :
– Radio Clapas : les Jeudi 3 et 17 Juin à 21h et les Dimanche 6 et 20 Juin à 10h.
Fréquences locales : 93.5 MHz Montpellier
Site Internet de Radio Clapas

Matthieu THELEN
co-animateur l’Eau à la Bouche

L’Émission « Parlons en » spéciale Stevia rebaudiana.

Aurélien AUSSET reçoit, dans le cadre de l’émission Parlons en sur Radio Ecclésia, Jean-Charles TASTAVY, élu et responsable du projet « Stévia » et Charly FABRE, responsable du service production végétale, de la Chambre d’Agriculture de l’Hérault, pour présenter l’édulcorant naturel qu’est la stévia et le projet de culture expérimentale conduit dans l’Hérault depuis le mois d’avril 2010.

pas de alt pour cette image, soz
Dates de diffusion :
– Émission programmée le mercredi 9 juin 2010 à 11 h 30 et 18 h 15

– Radio Ecclésia sur la bande FM : 100.8 antenne de Nîmes, 106.8 Alès et Vallée du Rhône, 92 Le Vigan et sur Internet : radioecclesia.com.

Pour en savoir plus :
La Stevia rebaudiana est une plante originaire du Paraguay, en Amérique du Sud et dont l’autorisation de mise sur le marché (AMM) est toute récente en France : 6 septembre 2009. Il s’agit là d’un édulcorant naturel utilisé depuis longtemps par les indiens Guarani. Mais l’extrait de Stévia, le rebaudioside A (Reb A) n’est autorisé en France que depuis cette date comme édulcorant naturel au pouvoir sucrant 300 fois supérieur à celui du sucre. De même, la stévia était interdite jusqu’il y a peu, aux Etats Unis et en Union Européenne, mais pas au Japon ou au Canada. C’est une véritable alternative naturelle aux molécules de synthèse comme la saccharine ou l’aspartame.

Suite à cette récente autorisation, la Chambre d’Agriculture de l’Hérault a rebondi pour valider le projet « Stévia » piloté par Jean-Charles Tastavy, projet parmi l’une des alternatives aux friches agricoles dans le département. Les premières plantations expérimentales ont eu lieu fin avril 2010, sur une surface totale de près de 0,5 hectare, sur 3 sites pré choisis du département. L’objectif est à terme, en cas seulement de tests positifs de cette culture, est de construire une filière de stévia avec une traçabilité garantie.

À voir sur le web : www.herault.chambagri.fr (Liens et Vidéos).

Aurélien Ausset
Chroniqueur environnement

La Stevia est de plus en plus populaire dans les médias, que pensez-vous de son introduction ? A-t-elle sa place dans le monde des édulcorants ?
Partagez vos opinions dans l’espace « commentaire » situé sous cet article !

—–
Photo d’illustration © vierdrie; Jean Scheijen, SXC.hu

3 commentaires

  1. bravo, mais la stévia, du moins dans mon jardin, se fait manger jusqu’au trognon par les fourmis et les escargots qui la repèrent de loin.
    Si un tel programme, bio, existe dans l’Aude je suis pourtant partante, étant infirmière retraitée avec 5,5ha, il me restera bien quelques ares pour démarer, et pour les diabétiques, quelle bonheur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *