Forêts tropicales humides, le film

Francis Hallé, botaniste réputé pour ses études sur la flore tropicale est à l'origine d'un projet de réalisation d'un film sur les forêts primaires des tropiques.

Francis Hallé, botaniste réputé pour ses études sur la flore tropicale est à l’origine d’un projet de réalisation d’un film sur les forêts primaires des tropiques.

L’association « Forêts tropicales humides Le film » dont Francis Hallé est président, s’est donnée pour mission de promouvoir la production du premier grand film consacré aux forêts primaires en voie de disparition.
Dans quelques années, ces forêts, témoins de l’origine et de la puissance de la vie, auront disparu, et avec elles leur biodiversité rare et leur extrême beauté.

Les forêts primaires, c’est-à-dire les forêts non modifiées par
l’homme, restent extrêmement méconnues. Nous en savons beaucoup
plus sur les océans qui ont très souvent été filmés.
Or ces forêts restent nos plus précieux témoins de l’origine et de la puissance de la vie : la biodiversité des espèces qu’elles abritent et leurs richesses botaniques et zoologiques difficilement imaginables se traduisent par des spectacles vivants hors du commun.
L’accès aux dernières forêts tropicales primaires est devenu difficile et leur exploration est maintenant très complexe. Autant les explorations des océans ont été favorisées par le recours à des engins de plus en plus sophistiqués, autant les efforts consentis pour la connaissance de ces forêts n’ont fait appel qu’à des ressources et des moyens techniques très modestes. Or, la diversité biologique des océans ne représente que 15 % de la diversité biologique des forêts primaires !

Pourquoi un tel film ?
– Pour dévoiler ces espaces encore inexplorés d’Afrique, d’Amazonie et d’Asie du Sud-Est, avant que les forêts tropicales ne disparaissent ! Car elles disparaissent de façon inexorable…
– Pour inviter le plus grand nombre à découvrir l’univers canopéen grâce à des technologies désormais bien au point.
– Pour sensibiliser le grand public au rôle de la diversité biologique lorsqu’elle atteint ses dimensions maximales.
– Pour faire partager à tous les émotions intenses ressenties au contact de cette nature puissante et incroyablement belle.

Un tel film n’a jamais été réalisé, et dans quelques années – une dizaine environ -, il ne pourra plus l’être.
Aujourd’hui c’est encore possible ! Mais il faut faire vite…

Forêts tropicales humides, le film
Voir le site internet du film en cours d’élaboration : http://foretstropicaleslefilm.wordpress.com

Soutenir le projet
Afin que celui-ci voit le jour vous pouvez contribuer à son financement.
L’adhésion est de 5 €, 10 € pour être membre actif et « à partir de 25 € » pour être membre bienfaiteur.
>> Voir les informations utiles à l’adhésion

En savoir plus :
Voir le livret  » Pourquoi réaliser un film sur les forêts primaires des tropiques ? » format PDF © Actes Sud éditions
Télécharger l’émission de radio Terre à terre[[magazine de l’environnement diffusé sur France Culture et animé par Ruth Stegassy]] du 27 février 2010, interview de Francis Hallé
Voir l’article du 04 mai 2010 de Olivier Moulergues sur Toogezer.com, consacré à Francis Hallé.
– Voir l’article du 4 mai 2010 sur « La condition tropicale » sur Tela Botanica

3 commentaires

  1. Bonjour
    Je souhaite collaborer à la parution de ce film en adhérant mais le lien « adhésion » ne fonctionne pas. Peut-être est-ce dû à mon ordinateur, sinon c’est dommage de manquer de possibles adhésions.

    Merci pour vos actions.
    Sincères salutations.
    Françoise Théron

    1. Bonsoir Mr Hallé,
      Je soutiens déjà votre action en participant à mon modeste niveau à la préservation des arbres à la ville de Montpellier. Je m’intéresse en particulier aux palmiers de notre cité.
      Je serais ravi d’échanger sur les forêts ou d’autres points.
      Nous pouvons poursuivre cette discution au jardin des plantes de Montpellier.
      Dans l’attente d’une réponse.
      Cordialement.
      Jean-Marc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *