Biodiversité et collectivités territoriales : un nouvel engagement en 2010 ?

A l'occasion de l'année internationale de la biodiversité 2010 les collectivités prendront-elles de nouveaux engagements en faveur de la biodiversité ?

A l’occasion de l’année internationale de la biodiversité 2010 les collectivités prendront-elles de nouveaux engagements en faveur de la biodiversité ?

Une étude publiée le jeudi 25 février 2010 par le Comité français de l’UICN (Union Internationale
pour la Conservation de la Nature), en partenariat avec la Fédération des Parcs naturels régionaux,
présente les actions que mettent en oeuvre les collectivités dans ce domaine et ouvre des
perspectives pour les renforcer et les diversifier davantage.
Les collectivités territoriales (régions, départements, communes et leurs groupements) ont un rôle majeur
à jouer pour contribuer à stopper l’érosion de la biodiversité.
L’échelle locale est celle de l’action,
indispensable pour mettre en oeuvre les mesures de préservation nécessaires, adaptées aux enjeux et
spécificités des territoires.

Les collectivités se sont engagées pour la protection et la gestion du patrimoine naturel à travers la
création de réserves naturelles régionales (160 dénombrées à ce jour) et de parcs naturels régionaux (44
parcs métropolitains couvrant 12% du territoire), ou encore la mise en oeuvre d’une politique sur les
espaces naturels sensibles qui concerne 73% des départements.
Elles ont également pris des initiatives
volontaires comme la création d’observatoires de la biodiversité, la préservation de corridors écologiques,
ou l’élaboration de stratégies régionales pour la biodiversité.
Pour autant, ces nombreuses actions restent encore hétérogènes sur le territoire, tant dans les modes
d’intervention que dans les moyens de mise en oeuvre. Étant donné l’urgence de la situation, il est
important que les collectivités se dotent de stratégies d’intervention sur le long terme, en dépassant les
actions ponctuelles ou réalisées en fonction des opportunités. Il est également nécessaire d’améliorer
l’intégration de la biodiversité dans tous les secteurs d’activités
(agriculture, urbanisme, infrastructures,
tourisme..) et dans les outils comme les agenda 21 locaux, les documents d’urbanisme…. La préservation
de la biodiversité doit enfin s’appuyer sur l’implication active de tous les acteurs du territoire.
L’année internationale de la biodiversité représente une opportunité unique pour que les collectivités renforcent leur engagement et affirment le rôle clé qu’elles doivent jouer pour la
biodiversité de leurs territoires.

L’étude complète « Biodiversité & Collectivités : Panorama de l’implication des collectivités territoriales
pour la préservation de la biodiversité en France métropolitaine »
est téléchargeable sur le site www.uicn.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *