Une commission scientifique russe se prononce pour le maintien de la station de Pavlovsk

Les choses bougent, même en Russie ! Grâce à Internet, nous pouvons visionner toute la vidéo d'une interview de cinq des membres de la commission, réalisée le 24 septembre 2010 par la Russian News and Information Agency «RIA Novosti», en duplex entre Moscou et Saint-Pétersbourg. De quoi être un peu plus confiant pour l'avenir.

Les choses bougent, même en Russie ! Grâce à Internet, nous pouvons visionner toute la vidéo d’une interview de cinq des membres de la commission, réalisée le 24 septembre 2010 par la Russian News and Information Agency «RIA Novosti», en duplex entre Moscou et Saint-Pétersbourg. De quoi être un peu plus confiant pour l’avenir.

Voir l’interview de la vidéo en russe sur le site de l’Institut Vavilov
Lire un résumé en anglais, posté par Tatyana Livshultz le 29 septembre à 5:15 pm, sur un blog agricole

Traduction du résumé anglais par Michel Chauvet
 » Les cinq personnes interviewées lors de la conférence de presse du sont membres de la commission scientifique d’expertise nommée par le ministère russe du Développement économique pour évaluer les collections vivantes de la station expérimentale de Pavlovsk. Ils sont tous des scientifiques.
Ils ont visité le site pendant un jour, et soumis un rapport dont voici la conclusion :
1) La station détient des collections vivantes extrêmement valables (des points de vue scientifique, agronomique et historique), particulièrement en fruits à noyaux (rassemblées depuis 80-85 ans par l’Institut Vavilov) et en groseilles et cassis (collection plus jeune).
2) Certaines collections (particulièrement les fruitiers à noyaux) sont en très mauvais état (vieux arbres sur le point de mourir) et doivent être d’urgence régénérés (par bouture ou autre); d’autres (telles que les groseilliers) sont relativement bien entretenues. Les mûres de ronce sont envahies par l’herbe.
3) La collection n’a pas été bien documentée ou bien entretenue. Les experts recommandent un changement dans la gestion de la station expérimentale de Pavlovsk, et l’attribution d’un budget additionnel pour le maintien et la régénération de la collection.
4) Les experts recommandent le maintien de la station. Les 13 hectares où les collections fruitières sont actuellement plantées doivent être conservés, et 20 hectares de plus sont nécessaires pour régénérer la collection tout en maintenant la collection de départ. D’autres zones qui n’hébergent pas de collections (une zone humide par exemple) ou sont cultivées en plantes de grande culture (céréales ou pomme de terre) sont jugées non nécessaires à conserver et peuvent être loties.
5) La commission se prononce contre le déplacement de la collection fruitière, jugé trop risqué (risque trop élevé de perte d’entrées en collection).

à Moscou
– Vadim Pavlov
Faculté de Biologie
Professeur au Dépt. de Géobotanique
Moscow Government University Emil Lamonosov

– Alexander Timonin
Dépt. de Science Botanique
Moscow Government University Emil Lamonosov

– Vladimir Murashov
Faculté de Biologie
Dépt. de Développement des Plantes
Moscow Government University Emil Lamonosov

à St. Petersbourg
– Dr. Vassily Irnishko
Directeur
Institut Botanique Iminika Kamarova

– Dr. Rudolf Kamelin
Président
Société Russe de Botanique »

(résumé des premières 34 minutes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *