L’Atlas des orchidées de France

L'ouvrage collectif de la Société Française d'Orchidophilie (S.F.O.), vient de paraître !

L’ouvrage collectif de la Société Française d’Orchidophilie (S.F.O.), vient de paraître !

Conclusion du long travail d’inventaire des stations d’orchidées de France, cet ouvrage fondamental de 400 pages, au format A4, présente, à travers 159 monographies superbement illustrées de 380 photographies et 154 cartes, un état des lieux de la répartition de ces plantes fascinantes.
Cet Atlas est une Publication scientifique du Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN), en coédition avec l’éditeur Biotope. Quatorze auteurs et de nombreux photographes ont mené à bien cette entreprise ; François Dusak et Daniel Prat, de la SFO, étant les coordinateurs de cette équipe.
Commandé par le Ministère chargé de l’environnement, l’inventaire, fruit du travail de plus de 3 000 observateurs ou organismes (dont les Conservatoires botaniques nationaux), regroupe, sur deux décennies, plus de 420 000 données transmises par la SFO au MNHN (Service du patrimoine naturel) en 2008.

Les parties introductives de l’ouvrage détaillent la genèse de la cartographie, les implications de cet Atlas sur la gestion des populations d’orchidées, les différentes zones biogéographiques déduites de leur répartition et des données climatiques, et font le point sur les risques auxquels elles sont exposées.
Pour chaque taxon, sont indiqués en plus d’une carte détaillée, la répartition globale, l’écologie et le classement liste rouge nationale selon les critères de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN).

L’Atlas procure des informations de référence pour définir les priorités de protection et les actions à mener en faveur des espèces classées en danger (EN) ou vulnérables (VU) telles que le Sabot de Vénus plante spectaculaire, le Liparis de Loesel espèce fragile des milieux humides, et l’Ophrys de l’Aveyron qui occupe une aire très restreinte. Ce dernier est une des rares espèces de la flore française proposée pour inscription sur la liste rouge mondiale de l’UICN.

Dans la lignée des ouvrages naturalistes édités récemment par Biotope et le MNHN, cet Atlas offre un outil important pour l’évaluation de la biodiversité française. Il permet de mieux appréhender les difficultés de la conservation de nos orchidées et de leurs habitats et de comprendre les menaces qui pèsent sur elles ; de ce fait il est, pour les nombreux passionnés, un complément indispensable des livres existants axés sur l’identification. Enfin, la répartition des orchidées, servira tous ceux qui interviennent dans la gestion du territoire !

Exemple de pages intérieures de l'Atlas
Exemple de pages intérieures de l’Atlas

Informations pratiques :
Atlas des orchidées de France
Coordinateurs : François DUSAK & Daniel PRAT
Editions Biotope, collection Parthénope, Publications scientifiques du Muséum
21 x 29,7 cm, 400 pages
ISBN : 978-2-914817-62-2
Prix de vente public :
40 Euros

Pour se procurer l’ouvrage :
– Ouvrage disponible en librairie,
– à la SFO:www.sfo-asso.com
– ou à Biotope : www.biotope.fr

2 commentaires

    1. l’OFBL2 de « Bournérias » que vous citez, et qui date de 2005 est un livre d’identification comme le « Souche » ou le « Delforge » et bien d’autres plus petits. Ils possédent tous des clés d’identification et les monographies contiennent une description complète de la plante avec des informations sur la biologie, sur les périodes de floraisons, sur les hybrides…. Ce n’est pas le cas de cet Atlas. Tout est dit dans le communiqué de presse. Seuls sont traités les répartitions avec carte détaillée et analyse biogéographique, les menaces et les priorités de protection sont également étudiées avec les classements selon les critères de l’UICN.
      Cet ouvrage intéressera surtout ceux qui sont concernés par la gestion et la protection des orchidées et de leurs habitats. Ce n’est pas un livre de terrain ni un livre d’identification. Il peut néanmoins confirmer une identification grâce aux cartes détaillées et à la riche iconographie. C’est en fait un travail commandé par le ministère de l’environnement au MNHN et à la SFO; Ce travail de compilation est l’oeuvre de plus d’une centaine de bénévoles passionnés sur presque trente années. C’est cette essence collective et cette connaissance du terrain que vous ne trouverez dans nul autre livre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *