De nouveaux champignons hallucinogènes découverts chez des fourmis-zombis !

Les fourmis aussi peuvent être sous l'influence de champignons hallucinogènes modifiant leur comportement. Quatre nouvelles espèces de ces microorganismes, toxiques pour l'insecte, ont même été découvertes dans la forêt amazonienne.

Les fourmis aussi peuvent être sous l’influence de champignons hallucinogènes modifiant leur comportement. Quatre nouvelles espèces de ces microorganismes, toxiques pour l’insecte, ont même été découvertes dans la forêt amazonienne.
La nature regorge de phénomènes aussi étonnants que mystérieux. Parmi ceux-ci, les fourmis-zombis méritent sans aucun doute l’une des meilleures places au classement. Ces insectes sociaux, à l’organisation très hiérarchisée et dont le comportement est habituellement entièrement dévoué au bien-être de la colonie, perdent soudainement la tête à cause de champignons un peu trop envahissants.[…]
certaines fourmis vivent un peu trop étroitement avec des champignons, au point que ceux-ci trouvent le moyen de s’emparer de leur cerveau et de modifier leur comportement. Ces fourmis-zombis sont connues depuis longtemps, mais ne cessent d’intriguer les scientifiques, qui tentent d’en apprendre un peu plus sur ce champignon pas comme les autres. Dans une nouvelle publication parue dans la revue Plos One, trois biologistes issus d’universités brésilienne, américaine et anglaise, ont identifié quatre nouvelles espèces du microorganisme.
C’est dans la forêt amazonienne, dans la région Minas Gerais au Brésil, que les chercheurs ont prélevé des échantillons, après avoir observé l’étrange comportement des fourmis-zombis. Une fois infectés par les spores du champignon et par un procédé encore mystérieux, les insectes deviennent comme possédés et se mettent à la recherche d’un arbuste particulier. Ils y grimpent et ne s’intéressent qu’à certaines feuilles aux caractéristiques très précises : situées à 25 centimètres du sol et exposées au nord ou au nord-ouest.
[…]
Des nouvelles espèces
Si les quatre champignons découverts possèdent le point commun d’appartenir au genre Ophiocordyceps, caractérisé par la formation d’une tige sur la « nuque » de la fourmi, ils sont néanmoins reconnaissables selon des différences micromorphologiques évidentes (des spores mais aussi des formes anamorphes et télomorphes, c’est à dire asexuées et sexuées). Chacun d’entre eux attaque une espèce particulière de fourmis (Camponotus rufipes, C. balzani, C. melanoticus ou C. novogranadensis), et ont naturellement été baptisés en hommage à leur hôte (Ophiocordyceps suivi du nom de la fourmi légèrement revisité).

Lire la suite de l’article du 7 mars 2011 par Claire Peltier sur le site de Futura-sciences

Lire l’article de Evans HC, Elliot SL, Hughes DP (2011) Hidden Diversity Behind the Zombie-Ant Fungus Ophiocordyceps unilateralis: Four New Species Described from Carpenter Ants in Minas Gerais, Brazil. PLoS ONE 6(3) sur le site de Plos One

——————-
Photo d’illustration : Single stroma, characteristic of Ophiocordyceps unilateralis sensu lato, with two lateral ascomatal cushions or plates arising from the dorsal pronotum of Camponotus rufipes (the red-legged ant), firmly attached to a leaf vein // Evans HC & al., PloS.

1 commentaire

  1. J’ai lu avec beaucoup d’intérêt cet article.
    J’ai moi-même rencontré une fourmi-zombi, en novembre 2011, dans l’état de Victoria en Australie.
    La fourmi noire,grande de 2 à 3 cm, me regardait fixement en agitant ses antènes.Elle est descendue de la brindille sur laquelle elle était perchée, est remontée sur une branche plus haute et semblait vouloir monter plus haut c’est à dire mon chapeau.
    La fourmi était couverte de gouttelettes d’eau mais d’une façon anormale.
    Elle tenait une espèce de graine blanche entre ses pinces buccales.
    Ce comportement m’a semblé tellement anormal que j’ai cherché des renseignements auprés d’amis scientifiques.
    J’ai bien rencontré une fourmi zombi et le champignon sortait par la bouche.

    Je peux vous envoyer une photo ( pas très bonne car il pleuvait)mais je ne sais comment faire.
    J@

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *