Jardins médiévaux de Troyes

A Troyes, capitale historique de la Champagne, cinq jardins médiévaux ouvrent leurs portes du printemps à l'automne. Une manière insolite de découvrir le passé médiéval de la cité, les différentes fonctions des végétaux, et de flâner dans un cadre aussi reposant que verdoyant.

A Troyes, capitale historique de la Champagne, cinq jardins médiévaux ouvrent leurs portes du printemps à l’automne. Une manière insolite de découvrir le passé médiéval de la cité, les différentes fonctions des végétaux, et de flâner dans un cadre aussi reposant que verdoyant.

Troyes en bref
Au cœur de la Champagne, à 1h30 de Paris, Troyes a gardé de son histoire un patrimoine remarquable. Son centre historique, comprenant 53 hectares de secteur sauvegardé, recèle une quantité impressionnante de trésors artistiques et architecturaux du Moyen-âge.

Troyes, une ville aux « quatre fleurs »
Une ville où il fait bon vivre
Depuis plusieurs années, la Ville de Troyes mène de nombreux projets afin d’améliorer le cadre de vie, de rendre la cité toujours plus agréable et plus attractive. Cette politique est intimement liée à son action en faveur de l’environnement et du développement durable. La volonté est, en effet, d’embellir la cité tout en valorisant le patrimoine.
La Ville fédère les habitants dans cette perspective, par exemple, en les invitant à « végétaliser » leurs façades (dans le cadre de l’opération « Mettons nos murs au vert »), en les impliquant dans l’élaboration de son Agenda 21… Cette politique a été récompensée par l’obtention du label « 4 fleurs » en 2010.

Les Espaces paysagers en chiffres
– un service municipal de 47 agents,
– un patrimoine de 12 000 arbres dont 3300 arbres d’alignement,
– 950 sujets supplémentaires plantés lors des cinq dernières années,
– 4330 m2 de serres et tunnels,
– environ 16 m2 d’espaces verts / habitant,
– 1400 composteurs mis à disposition par la Ville,
– 100 ha entretenus par le service des Espaces paysagers,
– environ 140 000 plantes produites chaque année, dont 58 000 plantes de décoration printanière, 85 000 plantes de décoration estivale et 4 000 plantes de décoration automnale.
– 0% de pesticides

L’opération « jardins médiévaux »
Historique
L’opération « jardins médiévaux » a été lancée en 2005 par le service Espaces paysagers de la Ville de Troyes, afin :
– d’accompagner les travaux de requalification urbaine en apportant une touche florale atypique ;
– de donner au fleurissement de la ville, en particulier dans le centre historique, un thème adapté à son identité historique, patrimoniale et culturelle ;
– de valoriser le patrimoine architectural de la ville ;
– de faire découvrir au grand public l’importante fonction de ces plantes (aromatiques, médicinales, tinctoriales…) autrefois ;
– d’apporter à la Ville de Troyes un attrait touristique supplémentaire en proposant une animation en libre accès.

Devant le succès rencontré par cette opération (plusieurs dizaines de milliers de visiteurs), le service des Espaces paysagers a progressivement étoffé sa présentation, sur différents sites pour proposer cinq jardins en 2011.

Le jardin des Teinturiers (cour de l’Hôtel de Vauluisant)

Le jardin
Le jardin des Teinturiers est composé de parterres carrés, surélevés et ceinturés de plessis en châtaignier tressé, dans lesquels sont présentées nombre de plantes sauvages et horticoles dont certaines parties permettent d’obtenir les colorants naturels employés dans les industries du textile, de la peinture et de la cosmétique.

Le site
Construit au milieu du XVIe siècle, l’Hôtel de Vauluisant abrite deux musées : l’un consacré à l’Histoire de Troyes et de la Champagne méridionale et l’autre retraçant la grande épopée de la bonneterie auboise.
Un jardin des Teinturiers d’inspiration médiévale est présenté dans la cour de l’édifice.

Accès
Le jardin des Teinturiers est accessible aux jours et heures d’ouverture du musée du Vauluisant.
Le musée est fermé le lundi et mardi.
Ouvert :
mercredi de 14h à 19h
jeudi et vendredi de 10h à 13h et de 14h à 19h
samedi et dimanche de 11h à 13h et de 14h à 19h

Le jardin des plantes aromatiques et condimentaires (cour de l’Hôtel Mauroy)

Le jardin
Persil, menthe, aneth, ciboulette, mais aussi ail ou échalote… Ces plantes essentielles à la cuisine, permettent de sublimer les plats grâce à leurs arômes.
Le service des Espaces paysagers a souhaité mettre l’accent sur cette fonction végétale, qui n’avait pas encore été valorisée depuis la création des jardins médiévaux.

Le site
L’Hôtel Mauroy, construit vers 1550, accueille la Maison de l’outil et de la Pensée ouvrière. Ce musée a été fondé par le père Paul Feller, un homme passionné par les outils des hommes faits à la main. L’Hôtel Mauroy abrite 20000 outils de collection du XVIIe au XIXe siècle. Une exposition de près de 10 000 pièces rend hommage aux métiers manuels, avec des thématiques sur la pierre, le métal, le bois, le cuir…

Accès
Le jardin des condimentaires et plantes aromatique est accessible tous les jours de 10h à 18h.

Le jardin de l’Apothicaire (cour du musée de l’Apothicairerie)

Le jardin
Au cours d’une déambulation parmi les parterres surélevés, vous découvrirez de nombreuses plantes médicinales, illustrées sur les silènes (boîtes médicinales) exposées à l’Apothicairerie. Un bel échantillonnage d’essences végétales dont les apothicaires se servaient pour concocter des potions, pommades et autres sirops est ainsi présenté.
Aujourd’hui encore, ces plantes sont omniprésentes dans notre pharmacopée contemporaine.

Le site
L’Hôtel Dieu-le-Comte a été fondé au XIIe siècle par Henri 1er le Libéral et reconstruit au XVIIIe siècle. Son Apothicairerie est l’un des fleurons du patrimoine architectural de la cité tricasse, qui abrite aujourd’hui une collection exceptionnelle de faïences et boîtes en bois peint des XVIe et XVIIe siècles, autrefois utilisées pour la conservation des plantes médicinales.

Accès
Le jardin de l’Apothicaire est ouvert du mardi au dimanche, de 9h à 19h, en journée continue. Il est fermé le lundi.

Le jardin des Innocents (église Sainte-Madeleine)

Le jardin
Implanté sur un ancien cimetière, le jardin des Innocents s’inscrit dans une démarche de valorisation du patrimoine architectural de Troyes, en invitant le public à apprécier la face cachée de l’église Sainte-Madeleine et découvrir les vestiges d’une galerie funéraire voûtée en arcs d’ogives.
La scénographie du jardin, d’inspiration médiévale et liturgique, rappelle l’histoire du lieu et présente une collection de végétaux aux couleurs prédominantes verte et blanche, symboles d’éternité, de pureté et de sagesse.

Le site
Édifiée au milieu du XIIe siècle, l’église Sainte-Madeleine est la plus ancienne église de Troyes, connue plus particulièrement pour son jubé en pierre taillée datant du XVIe siècle.
L’ancien cimetière accolé à l’édifice accueille aujourd’hui le jardin dit « des Innocents ».

Accès
Le jardin des Innocents est ouvert du mardi au samedi, de 10h30 à 19h, et de 9h30 à 19h le dimanche, en journée continue. Il est fermé le lundi.

Le jardin des plantes médicinales (cour de l’Hôtel-Dieu-le-Comte)

Le jardin
Ce jardin, installé dans la cour de l’Hôtel-Dieu-le-Comte, respecte le caractère intrinsèque du lieu, en adoucit l’aspect minéral et renvoie à la fonction première de l’Hôtel-Dieu-le-Comte, hôpital de Troyes entre le XIIe et XIXe siècle, il est considéré comme l’un des plus beaux et des plus modernes des hôpitaux de France en 1781.
Ce jardin n’est autre qu’un espace regroupant des plantes médicinales également appelées «plantes magiques » en raison de leur pouvoir mystérieux.
Elles ont participé au bien-être de l’humanité et sont encore omniprésentes dans notre pharmacopée d’aujourd’hui.
Dans ce jardin, environ 80 espèces de plantes médicinales sont présentées.

Le site
Fondé au XIIe siècle, reconstruit entre 1702 et 1756, l’Hôtel-Dieu-le-Comte avait comme vocation première l’accueil des voyageurs démunis et la guérison des malades. Hôpital, puis maison pour personnes âgées, le site abrite désormais une antenne universitaire et le musée de l’Apothicairerie, une ancienne pharmacie préservée en l’état depuis son aménagement au début du XVIIIe siècle.

Accès
Le jardin des plantes médicinales est ouvert du mardi au dimanche, de 9h à 19h, en journée continue. Il est fermé le lundi.

—————–
Photo d’illustration : Jardin des Innocents – Crédit photo: Daniel Le Nevé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *