À venir : des données géolocalisées au point précis

L'affichage cartographique des données partagées du Carnet en ligne opère quelques changements : les auteurs pourront, s'ils le souhaitent, partager leurs données géolocalisées au point précis. Des modifications qui devraient faciliter les inventaires participatifs.

L’affichage cartographique des données partagées du Carnet en ligne opère quelques changements : les auteurs pourront, s’ils le souhaitent, partager leurs données géolocalisées au point précis. Des modifications qui devraient faciliter les inventaires participatifs.

Contexte et problématique

De récents et nombreux outils visualisation des données sont disponibles sur le réseau sous forme cartographiques (carte de la France métropolitaine maille 10x10km dans eFlore, carte détaillée Google Map) et photographiques (par taxon, par commune, par département, par auteur).
L’affichage de ces données est personnalisable (filtre de recherche) et peut s’intégrer sur vos sites et blogs personnels.

Ces nouveaux outils encouragent le travail collaboratif et la réalisation d’inventaires participatifs sur des territoires relativement vastes.
Ex : inventaire départemental (flore du Gers, flore du Lot, régional ou national (rubus)

L’affichage cartographique actuel est en revanche moins pertinent lorsqu’il s’agit de réaliser un inventaire sur un territoire restreint (étang, réserve, ville…), et sur des projets précis (24h naturalistes, suivi de la flore urbaine…).
Ex : rendu cartographique des 24h naturalistes à Angers, cartographie des plantes invasives en Languedoc-Roussillon et PACA, visualisation des grandes villes de France…

Quelle gestion actuelle pour l’affichage des données ?

Afin de ne pas divulguer la localisation des stations d’espèces rares ou protégées, les observations ont jusque-là été regroupées par commune. Plus précisément, les données partagées par les membres grâce à leur Carnet en ligne, même si celles-ci étaient géolocalisées, ne s’affichaient qu’à l’échelle communale (centroïde de la commune).

Quelques données statistiques sur les données transmises via le Carnet en ligne :
– Actuellement, seuls 23% des données transmises par le Carnet en ligne sont géolocalisées. De manière générale, le nom de la commune est l’indication géographique la plus utilisée. À ce nom de commune s’ajoute souvent le lieu-dit (80%) et plus faiblement la station (21%). Voir toutes les statistiques du Carnet en ligne.
– La majorité des observations partagées concernent des plantes communes.

Quelle gestion pour demain?

Pour faciliter la réalisation d’inventaires participatifs sur un territoire donné, l’affichage des données se fera au point précis. Ainsi les observations qui auront été 1) géolocalisées et 2) partagées avec le réseau par leurs auteurs seront rendues disponibles sur la carte détaillée (Google Map).

Les utilisateurs du Carnet en ligne qui ne souhaiteraient pas voir afficher leurs données au point précis pourront s’en affranchir de deux manières différentes :
en utilisant le tag « sensible » pour les espèces dites sensibles : toutes les observations géolocalisées dans le CEL avec le tag « sensible » ne seront pas affichées au point précis. Voir l’aide en ligne Créer des projets et les associer à une observation ou le tutoriel vidéo
en indiquant seulement le nom de la commune, sans géolocaliser la donnée.

Marie Picard
Tela Botanica

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *