Sciences participatives : dynamique des réseaux d’observateurs

A l'occasion du forum "Biodiversité, tous acteurs" organisé par le Conseil général de l'Hérault le 27 mars 2012, Tela Botanica a publié un article sur le fonctionnement des programmes de sciences participatives et la dynamique des réseaux d'observateurs"

A l’occasion du forum « Biodiversité, tous acteurs » organisé par le Conseil général de l’Hérault le 27 mars 2012, Tela Botanica a publié un article sur le fonctionnement des programmes de sciences participatives et la dynamique des réseaux d’observateurs »

Cartographie de la flore, suivi de la végétation urbaine et des évènements saisonniers,
observatoire des papillons de jardins… Les changements liés à l’évolution du climat, et plus
généralement à l’action de l’homme sur l’environnement sont multiples et complexes. Les
chercheurs ne peuvent plus en appréhender seuls la globalité, d’où leur appel aux citoyens
pour observer la nature.

Ces observateurs bénévoles sont organisés en réseaux qui obéissent à des codes et agissent avec des dynamiques qui ne sont pas sans rappeler les modes de fonctionnement des réseaux sociaux. C’est à cet aspect de leur mise en oeuvre que Tela Botanica s’est intéressé sur la base de son expérience dans l’animation des programmes Observatoire des saisons, Vigie-Flore et Sauvages de ma rue.

Cet article propose un certain nombre de clés de lectures applicables à tous les programmes de sciences participative.

Daniel Mathieu
Tela Botanica

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *