Cultiver les plantes de Chine et du Japon

LIVRE / Tel est le titre du nouvel ouvrage de Cédric Basset paru ces jours aux éditions Ulmer.

LIVRE / Tel est le titre du nouvel ouvrage de Cédric Basset paru ces jours aux éditions Ulmer.

Dans ce livre, l’auteur présente plus de 1300 plantes asiatiques rustiques, parmi les plus intéressantes pour nos jardins : arbres et arbustes, grimpantes, conifères, vivaces, bambous. La plupart, encore méconnues chez nous, apportent des floraisons originales, des feuillages attrayants, des fruits ou des rameaux insolites, de quoi agrémenter nos jardins avec des végétaux inhabituels.
Il nous donne les clés pour réussir leur culture et l’envie de tester ces plantes fascinantes (sol, exposition, dimensions, zones de rusticité…).
360 pages, 32€.
Parution le 12 avril 2012, en vente en librairies et en direct sur le site www.pepinieredesavettes.fr

Sites de l’auteur : www.asianflora.com et www.pepinieredesavettes.fr

4 commentaires

  1. Les plantes de chez nous ne sont sans doute pas assez belles qu’il faille en introduire d’autres!!

    Quid du risque d’introduire de nouvelles invasives ou nocives ? N’oubliez pas la berce du Caucase, les Reynoutria et autres Ludwigia, Ambrosia, …

    Mais cette introduction de végétaux étrangers fera le bonheur et le pognon de l’auteur et de l’éditeur, et des pépiniéristes. Des inconscients à l’heure de préserver notre biodiversité.

    1. Effectivement, la présentation qui en est faite fait penser à un livre d’apprenti sorcier.
      Si c’est pour introduire en Europe de telles plantes, qui va en assumer les conséquences ?

    2. Mouais… je reconnais bien là le côté extrémistes des écologistes. C’est dommage… Tant que vous n’aurez pas compris que les gens ne planteront pas de l’aulne glutineux, du troëne ou frêne commun dans leur jardin… Vous oubliez sans doute que le forsythia est chinois ! Au contraire, il faut voir comme les visiteurs sont émerveillés de découvrir toute une flore inconnue pour eux. Je peux vous dire qu’ils prennent alors vraiment conscience de la diversité végétale de cette planète. Mais vos commentaires reflètent bien l’état de l’écologie en France aujourd’hui. 2% aux présidentielles à une époque où l’écologie devrait être la première préoccupation ? On critique les extrémistes de tous bords, mais vous en faites partie…. Je trouve tout ceci bien triste car on ne progressera jamais comme ça, votre commentaire ne fait rien avancer et ça me désole de voir que ce site très utile est utilisé par des personnes comme vous. A bon entendeur….

    3. Bonjour,

      Ce site est utilisé par plein de personnes différentes, mais ceux qui s’expriment d’abord sont bien entendu les « contre », les autres n’en éprouvant pas la nécessité impérieuse. L’intérêt pour les plantes exotiques ne date pas d’hier, et contribue (ou peut contribuer) à motiver le grand public en faveur de la diversité des plantes, et c’est en soi une bonne chose. Vouloir interdire la plantation d’autre chose que les espèces autochtones éveille en moi des connotations bien fâcheuses. Outre la difficulté à définir ce qui est « bien de chez nous », c’est de toute façon impraticable. Qui ira fouiller les poches des cohortes de touristes retraités qui rapportent des graines du monde entier, qui osera demander la fermeture de tous les jardins botaniques et l’emprisonnement des collectionneurs ?

      Par ailleurs, en milieu continental eurasien comme le nôtre, relativement peu d’espèces sont réellement envahissantes. Quand elles donnent l’impression de l’être, c’est souvent parce qu’elles colonisent les milieux perturbés. C’est la perturbation qui est la cause, la présence de la plante n’est souvent que le symptôme. La situation est bien différente en milieu insulaire.

      Une action bien plus utile serait de mettre en ligne sur Tela une synthèse des recommandations que l’on peut faire sur ce qui est à éviter. Certains conservatoires botaniques ont par exemple collaboré avec des pépiniéristes pour qu’ils remplacent des plantes à risques par d’autres plus sûres. Il y a beaucoup de choses publiées qui méritent d’être largement diffusées. Qu’attendez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *