Cessons de tuer la terre pour nourrir l’homme !

LIVRE / Jean-Marie PELT vient de publier son ouvrage "Pour en finir avec les pesticides" chez Fayard... Botaniste et fervent écologiste avant l'heure, Jean-Marie Pelt fait ici le point sur l'ensemble de ces perspectives prometteuses et parfois très originales dont certaines sont d'ores et déjà mises en œuvre à travers le monde.

LIVRE / Jean-Marie PELT vient de publier son ouvrage « Pour en finir avec les pesticides » chez Fayard… Botaniste et fervent écologiste avant l’heure, Jean-Marie Pelt fait ici le point sur l’ensemble de ces perspectives prometteuses et parfois très originales dont certaines sont d’ores et déjà mises en œuvre à travers le monde.

Le « Grenelle de l’environnement » a prévu de réduire de moitié l’utilisation de pesticides à l’horizon 2018. Maintes questions se posent en effet depuis des années sur leurs effets sur la santé an sujet desquels les inquiétudes se confirment. Il est aussi tout à fait probable que la disparition des abeilles dans maintes régions est due à leur emploi intensif. Aussi doit-on envisager dès à présent le remplacement de ces produits, que ce soit dans les vastes exploitations agricoles, dans les jardins des « rurbains », ou dans ces cultures miniatures qui agrémentent les balcons et terrasses des citadins. De nouvelles stratégies se dessinent, menées par l’agriculture et le jardinage bio, mais pas seulement. Au lieu de lutter contre les agents pathogènes par des produits dont le nom se termine en -cide, on préfèrera stimuler les défenses naturelles des végétaux, utiliser des composants peu ou pas nocifs, avoir recours à des plantes qui « dépolluent » les sols, favoriser des symbioses avec des champignons, voire ouvrir des voies absolument nouvelles et étonnantes.

Daniel Mathieu

Informations pratiques :
Cessons de tuer la terre pour nourrir l’homme !
Jean-Marie Pelt
Éditions Fayard, mars 2012
Format (135 x 215)
Nombre de pages : 216
Code ISBN / EAN : 9782213663104
Prix indicatif :
18,00 €

1 commentaire

  1. Le résumé du livre parle des abeilles, bien sûr, mais il est important de dire que l’augmentation terrifiante des cancers est directement liée à la consommée de produits chimiques, notamment par l’alimentation. Ne mangez pas de pommes avec la peau si elles ne sont pas certifiées bio ! Je me demande quand les mentalités vont changer, quand les Etats vont cesser de se plier aux exigences des lobbies qui ne pensent qu’à s’enrichir. Quand cette humanité va-t-elle avoir une prise de conscience ? Il faut une catastrophe sans précédent pour cela ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *