Quelques fleurs du mont Oku à 3011 m. d’altitude

Les fleurs du mont Oku, sommet du Cameroun.

Les fleurs du mont Oku, sommet du Cameroun.

Le Oku regorge des fleurs exceptionnelles qui restent encore inconnues. lors de mes visites dans ce site paradisiaque j’ai pu photographier quelques unes d’elles.
Cet article présente uniquement les photos des plantes photographiées à 3011m d’altitude.

Aperçu des photographies de l’article

pas de alt pour cette image, soz
pas de alt pour cette image, soz

MIANTSIA FOKAM
Olivier Ingénieur des Eaux et Forêts
fokamolivier@yahoo.fr
+237 77 08 20 09

—————

Photographies d’illustrations de l’auteur

6 commentaires

  1. Je connais un peu le Mt.Oku pour y être allé plusieurs fois dont une avec le professeur Maxime LAMOTTE, le regretté spécialiste du Mt. Nimba. Nous y avons surtout fait de la zoologie. Il est remarquable par une forêt d’altitude de Podocarpus (P. mannii) et la présence d’une florule pseudo-méditerranéenne. La flore a été étudiée par Letouzey et ses agents et conservée dans l’herbier national à Yaoundé. Difficile d’identifier les fleurs figurées. J’y ai reconne cependant la première, celle d’un Tithonia, omniprésent le long des routes au Cameroun.

    1. Merci pour votre réaction face à cet article.
      Je suis agréablement content que vous ayez visité cette remarquable forêt d’altitude. En effet, c’est une forêt où domine le Schefflea mannii, le pigium, suivi du Carapa et du Nuxia. Ce que vous appelez le Tithonia est fait la fleur du Turnesol.

  2. Un examen plus attentif des photos m’a permis de reconnaître, outre le Tithonia: Cassia alata, utilisé au Cameroun pour la pêche car c’est un poison pour les poissons, du Leucaena utilisé comme plante de couverture en caféiculture, de l’Oeillet d’Inde, du Sureau du Canada (les confitures en sont délicieuses),etc., dont aucune bien entendu ne peut pousser à 3011m. d’altitude mais abondent dans les jardins autour de Yaoundé!

    1. Je vous remercie d’avoir examiné ces photos.
      En effet, ce que vous avez observé comme Tithonia ne l’est pas, c’est la fleur d’un Tournesol. Et pour ce qui est du Tithonia, je l’ai également rencontré à cette altitude et il est même utilisé pour construire des haies, pas très loin du lac Oku. Pour cas du Cassia alata, il abonde dans la zone et je vous assure, j’ai été autant surpris que vous, il est de même des Œillets et du Sureau et du Leucena. Toutes ces fleurs abondent bien évidemment dans les jardins de Yaoundé, car j’y ai mené quelques études au cours du quelle j’ai pu photographier et décrire 80 fleurs et donc je souhaite mettre le quotas à 150 fleurs au moins. Ceci pourrait faire l’objet d’une publication dans les mois avenir si mes moyens le permette afin de d’aider les jardiniers dans leurs travaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *