Etre Tela Botaniste, c’est quoi?

Parmi les 20 000 inscrits, environ 500 ont décrit dans leur profil ce que signifiait pour eux être tela botaniste.

Vous aussi remplissez votre profil à cette adresse:
http://www.tela-botanica.org/page:inscription?m

MORCEAUX CHOISIS

Pour vous, être tela botaniste, c’est quoi?

 » c’est un honneur ! « 

« L’union faisant la force, c’est une façon de défendre cette science et de participer, grâce à la vulgarisation, à une éducation, du public, respectueuse de cette forme de vie…A mon modeste niveau, s’entend… »

 » être un taxon en péril qui résiste « 

« Je suis consciente de n’être moi même qu’à l’état d’une toute petite cellule, j’espère devenir une plante digne de ce nom  »

 » Sortir de l’isolement pour progresser. »

 » un échange… qui pourra peut être m’aider à tisser une toile… et arriver à vivre de ma passion. »

« Aimer la botanique et être curieux et enthousiaste à la perspective de découvrir des plantes qui me sont encore méconnues. »

« j’use eFlore tres beaucoup.
especialement le chain des photo’s m’aide beaucoup. »

« une certitude de pouvoir trouver des infos et connaissances fiables, de grande qualité, de pouvoir dialoguer et échanger,
de pouvoir progresser »

« A travers les échanges, partager une même passion et parfaire ses connaissances. »


« une connaissance des amis »

« Accéder à un réseau de passionnés et spécialistes « de terrain » et pouvoir échanger sur les plantes, leurs localisations, usages, et évolutions de ceux ci. »

« aimer la nature, être soucieux de sa préservation et de sa transmission, »

« Je suis consciente de n’être moi même qu’à l’état d’une toute petite cellule, j’espère devenir une plante digne de ce nom et peut être que Tela-botanica deviendra mon lieu d’échange »


« Améliorer ma connaissance et faire part de mes observations quand elles peuvent présenter un intérêt. »

« Pour l’instant, j’ai consulté le site en tant que « consommatrice passive ». Je compte sur la dimension participative pour profiter de l’expérience des membres et sortir des « impasses », et pouvoir qui sait, apporter moi aussi quelque chose à la communauté. »

« un maillon dans la chaîne des amoureux de la botanique »

« Reconnaître que sa place dans l’univers le conduit à s’interroger et à considérer avec gravité sa mission de recensement,sauvegarde végétale afin que la fantastique aventure des plantes continue pour les générations futures »


« comprendre la vie »

« Apprendre, partager, agir auprès des enfants car rien n’est enseigné à l’école, par conséquent les enfants ne respectent pas les espaces verts et plantés. J’espère éveiller leur curiosité en la matière et leur faire apprécier les beautés de la nature. »


 » Enrichir mon horizon. »

« Bien sûr s’intéresser aux plantes et leurs déterminations , mais aussi a tout leur environnement : milieux , paysages etc….et à son respect . Essayer de faire partager son expérience et ses connaissances »

« C’est la passion qui va au delà de la raison »

« Communiquer avec la communauté des botanistes, qu’ils soient en herbe (hi hi hi) ou amateurs éclairés ou très savants (respect). »

 » Participer à une grande toile ! »

« contribuer à faire vivre et à renouveler la botanique dans l’espace francophone, partager une passion, proposer la rigueur scientifique au bénéfice de l’amour et de la conservation de la nature. »

« It is a good way to take and to give informations »

« Contribuer à l’inventaire local des espèces plus ou moins rares et les défendre face aux élus locaux. Suivre les projets associatifs et ceux de l’UE pour une cartographie centralisée et précise (coordonnées GPS). »


« Participer au grand compagnonnage d’échange de connaissances en toute modestie. »

« Contribuer à la connaissance de la flore dans un esprit scientifique. Obtenir des renseignements fiables afin de me perfectionner. Venir grossir les rangs d’un groupe de botanistes afin que cette science soit mieux prise en compte. »

« Utiliser le Carnet en Ligne pour faire l’inventaire des plantes du site du lycée Agropolis »

« Contribuer à la localisation et à la détermination des espèces végétales, à la protection des écosystèmes et au respect de la nature, avoir des contacts avec d’autres personnes s’intéressant à la botanique et contribuer à vulgariser cette discipline. »

 » Donner la parole aux plantes…. « 

 » Être tela botaniste, c’est être attentif au monde végétal dans sa richesse et sa diversité, en témoigner auprès de tous ceux qui l’ignorent et oublient sa valeur et ses innombrables vertus, et contribuer aussi souvent que possible à sa (re-)connaissance. »

« Garder le contact avec Mère Nature qui a tout à nous donner pour peu que l’on sache la respecter… »

« Inestimable ! »

QUI DIT MIEUX?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *