Tous pour Sauvages de ma rue !

Le programme Sauvages de ma rue vient d'avoir ses 2 ans en avril. Deux années qui lui permettent aujourd'hui de récolter 21 210 données de ses fidèles participants. Une réelle participation pour ce jeune programme grâce la contamination d'une vraie passion pour la flore urbaine par des relais Sauvages de ma rue...

Le programme Sauvages de ma rue vient d’avoir ses 2 ans en avril. Deux années qui lui permettent aujourd’hui de récolter 21 210 données de ses fidèles participants. Une réelle participation pour ce jeune programme grâce la contamination d’une vraie passion pour la flore urbaine par des relais Sauvages de ma rue…

Actuellement, le programme Sauvages de ma rue s’active. Un réel réseau de relais Sauvages de ma rue se crée. Collectivités, associations, écoles… tous prennent à corps et à bras le programme de science participative de la flore urbaine en incitant leur propre réseau à y participer. Un travail pas souvent facile à mettre en place car l’adaptation de ce programme nationale sur les territoires demande de concrètes et efficaces adaptations. Retour en images sur les dernières actives participations des relais Sauvages de ma rue.

Sauvages de ma rue à Marseille

Formation Sauvages de ma rue pour les ERICs (Espaces Régionaux Internet Citoyen) de Marseille le 23 mai 2013.
pas de alt pour cette image, soz

Suite à cette formation, les ERICs LaBoate et Arborescence organiseront des animations Sauvages de ma rue dans les prochains temps. Arborescence en prévoit déjà une le 27 juin 2013.

Stand Sauvages de ma rue à « Rendez-vous aux jardins » le 2-3 juin 2013
pas de alt pour cette image, soz

Valérie Montes et Christine Robles, chercheuses du Laboratoire Population Environnement et Développement d’Aix-Marseille Université, ont tenu ce stand et ont animé des ateliers Sauvages de ma rue avec l’aide de Telabotanistes bénévoles. Louis Amandier, Arelle Larseneur, Clo Castell et Laurence Courdier ont répondu à l’appel et ont apprécié renseigner les nombreux visiteurs de cet évènement.

Sauvages de ma rue à Sète

pas de alt pour cette image, soz

Au côté de l’association « Sète Côté Jardin » et de la médiathèque de Thau à Sète, Tela Botanica a animé une rencontre Sauvages de ma rue le samedi 8 juin 2013 avec des Sétois très intéressés. Cette rencontre a été réalisée dans le cadre du programme « Y’a rien à jeter », programme d’animations ludiques et gratuites. Le plan B de l’atelier en salle a été déployé contraint de rester à l’intérieur par journée pluvieuse. Prochaine action : café discussion sur Sauvages de ma rue…

Sauvages de ma rue à Nîmes

pas de alt pour cette image, sozAccompagnés de Mariane Gayraud de la Société d’Étude et des Sciences Naturelles de Nîmes et du Gard, Le Muséum d’Histoire Naturel de Nîmes et son animatrice Catherine Legrand-Lambing ont animé un stand le 1er et 2 juin 2013 aux jardins de la Fontaine à Nîmes pour les journées « Rendez-vous aux jardins ». Dans ce cadre, 2 sorties « sauvage de ma rue » d’1h30 ont été organisées pour des participants très intéressés par la flore urbaine au point d’allonger d’1h les sorties. De riches discutions sur la reconnaissance des plantes et les plantes invasives étaient au « rendez-vous ». Au milieu d’une rue, une petite bouche d’égout d’environ 10 cm de diamètre accueillait 6 espèces différentes : une belle trouvaille !

Sauvages de ma rue à Salon de Provence

pas de alt pour cette image, sozLe programme des flâneries organisées par l’Office du tourisme de Salon de Provence ont inclut deux flâneries/animations Sauvages de ma rue (4 et 11 juin 2013). Les salonais, au cours de leurs inventaires, se sont familiarisés avec les différentes plantes de leurs quartiers. L’orge des rats et les trèfles (à trois ou quatre feuilles) n’ont plus de secret pour eux. La bonne surprise a été de tomber sur une magnifique centaurée bleuet au pied d’un arbre, sur une des plus grandes places de la ville. De plus, l’association E4 et l’Espace citoyens et de la création Canourgues ont animé ces flâneries et ont également mobilisé une équipe de jeunes reporters O2zone tv qui communiqueront sur le programme Sauvages de ma rue. Le service communication de la ville de Salon de Provence suit également de près ces actions.

Sauvages de ma rue à Montpellier

L’équipe Tela Botanica a répondu présente aux journées de la Fête de la Biodiversité organisée pour les scolaires le vendredi 24 mai et le grand public le samedi 25 mai 2013.
pas de alt pour cette image, soz

Un atelier herbier sur la flore « Sauvages de ma rue » a été créé par Céline Pirat, chargée d’herbier Tela Botanica à l’herbier de Montpellier, et animé par elle-même et Audrey Tocco pour des classes de primaire et d’enfants autistes. Posters, plaquettes mode d’emploi et échanges d’informations ont été mis à dispositions des nombreux visiteurs. Retour sur ces journées…

Sauvages de ma rue à Vannes

pas de alt pour cette image, soz

Brigitte Bodiguel et l’association Bretagne Vivante ont organisé pour la deuxième année consécutive les Journées Sauvages de ma rue à Vannes le 8 et 9 juin 2013.
Un programme chargé : conférence, sorties dans les rues et ateliers innovants, tel qu’un atelier numérique sur les outils web Tela Botanica utiles au programme en question (détermination, saisie des données etc.).

Sauvages à Cahors, Toulouse, Angers, Hazebrouck, villes du Lot et Garonne…

Le réseau de relais grandit à vu d’œil : http://sauvagesdemarue.mnhn.fr/sauvages-de-ma-ville/ils-sengagent

Vous désirez devenir Relais Sauvages de ma rue ?

Les besoins de chaque relais sont différents. Tela Botanica est là pour vous accompagner dans cette démarche et vous invite, associations, individuels, collectivités etc., à nous contacter pour en discuter.
Appelez nous au 04 67 52 41 22 ou écrivez nous à audrey@tela-botanica.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *