Redécouverte de Phyteuma charmelii à la Sainte Baume

Le massif de la Sainte Baume ayant bénéficié l'hiver dernier d'un enneigement d'un mois en février et reçu jusqu'en mai d'abondantes pluies la végétation a enfin retrouvé son opulence.

Le massif de la Sainte Baume ayant bénéficié l’hiver dernier d’un enneigement d’un mois en février et reçu jusqu’en mai d’abondantes pluies la végétation a enfin retrouvé son opulence.
Des espèces rares ou localisées se sont étendues et l’une d’entre elle a réapparue : Phyteuma charmelii qui se trouve normalement dans les Alpes du sud et en haute Provence, par exemple dans les gorges du Verdon sur les falaises et parois rocheuses ombragées.

Cette espèce avait été vue par Hanry en 1853 en ubac de la haute chaine,et plus revue depuis. Le 16 juin dernier je l’ai découverte en ubac du plan des vaches a l’ouest du massif à 850 m d’altitude en haut du vallon des maquisards à la limite des Bouches-du-Rhône et du Var sur une corniche fraiche et ombragée dans un site montagnard avec ifs et tilleuls sans véritable sentier d’accès.. Sur une centaine de mètres environ une quinzaine de touffes.

<i>Phyteuma charmelii</i>« /><figcaption><i>Phyteuma charmelii</i></figcaption></figure>
<p><strong>André Caligaris</strong></p>
<p>—————<br />
<em>Photo d’illustration de l’auteur</em></p>
</div>                  </article>
                </div>
                        </div>
        </div>
      
<div id=

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *