Participez à l’opération « Ambroisie à épis lisses »

L'Observatoire des ambroisies[[Créé en juin 2011 par le Ministère de la Santé et l'INRA, l'Observatoire des ambroisies met en valeur et favorise la coordination des actions efficaces pour un meilleur contrôle du développement des ambroisies allergisantes et plus particulièrement de l'ambroisie à feuilles d'armoise et ainsi réduire son impact sur la santé ([http://www.sante.gouv.fr/l-ambroisie-une-plante-envahissante-et-dangereuse-pour-la-sante.html->http://www.sante.gouv.fr/l-ambroisie-une-plante-envahissante-et-dangereuse-pour-la-sante.html]). Les activités de l'Observatoire s'adressent au grand public ([www.ambroisie.info->www.ambroisie.info]), notamment les associations de protection des usagers, aux différents ministères concernés, aux collectivités territoriales, aux organismes publics de recherche, aux professionnels de la santé et du milieu agricole ainsi qu'aux gestionnaires des différents milieux où l'espèce peut être présente.]] en collaboration avec le Laboratoire de la Santé des Végétaux de l'Anses et Tela Botanica lance une enquête pour recueillir vos observations sur cette plante afin de mieux connaître sa distribution, sa dynamique et mesurer ses impacts éventuels.

L’Observatoire des ambroisies[[Créé en juin 2011 par le Ministère de la Santé et l’INRA, l’Observatoire des ambroisies met en valeur et favorise la coordination des actions efficaces pour un meilleur contrôle du développement des ambroisies allergisantes et plus particulièrement de l’ambroisie à feuilles d’armoise et ainsi réduire son impact sur la santé (http://www.sante.gouv.fr/l-ambroisie-une-plante-envahissante-et-dangereuse-pour-la-sante.html). Les activités de l’Observatoire s’adressent au grand public (www.ambroisie.info en collaboration avec le Laboratoire de la Santé des Végétaux de l’Anses et Tela Botanica lance une enquête pour recueillir vos observations sur cette plante afin de mieux connaître sa distribution, sa dynamique et mesurer ses impacts éventuels.

L’ambroisie à épis lisses (Ambrosia psilostachya) est bien moins répandue que l’ambroisie à feuilles d’armoise (Ambrosia artemisiifolia). Elle est cependant localement abondante (Camargue gardoise, environs d’Aix-en-Provence) et semblerait en extension. La formation de colonies denses (espèce vivace à rhizome) peut présenter une menace dans des habitats sensibles (pelouses sablonneuses). Son pollen étant également allergène, l’extension de cette espèce en France pourrait aggraver l’impact sanitaire déjà causé par l’ambroisie à feuilles d’armoise.
pas de alt pour cette image, soz
Cette action de sciences participatives s’inscrit dans une démarche plus globale d‘associer les botanistes amateurs et le grand public à un système de surveillance et de détection précoce d’espèces potentiellement envahissantes. C’est l’un des points du futur règlement européen sur les espèces exotiques envahissantes. Les éléments recueillis doivent nous permettre d’affiner l’évaluation du risque posé par de nouvelles espèces et/ou mettre en place une gestion préventive, deux approches dont on sait qu’elles sont bien plus efficaces à tous les niveaux (économique et environnemental) qu’une gestion curative et tardive qui peut entraîner des impacts environnementaux forts sur les autres espèces de la communauté.

Le formulaire à remplir est très simple et fonctionne avec le Carnet En Ligne (CEL) simplifié. En plus du lieu et de la date de l’observation, deux informations nous seront particulièrement précieuses : le type d’habitat et l’abondance de l’ambroisie à épis lisses.
>> Accéder au formulaire de saisie simplifié

Une clé simplifiée des ambroisies ainsi que des planches photos sont à votre disposition ici. En cas de doute, nous recommandons également l’envoi de photographies (détail d’une feuille, aspect général de la plante) pour que nous puissions valider l’observation. Le caractère ‘vivace’ de la plante est un critère essentiel de différentiation par rapport à l’ambroisie à feuilles d’armoise (plante annuelle. Il est donc préférable de déterrer délicatement la plante à la recherche du rhizome, généralement à 5-15 cm de profondeur.
Nous mettons également à votre disposition une clé de détermination des ambroisies..

————-
Photos d’illustrations Guillaume Fried

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *