Recréez le métier d’herboriste

Pétition / Le [magazine Plantes et Santé->http://www.plantes-et-sante.fr/] lance une pétition pour demander le retour du métier d'herboriste. Déjà 50 000 signatures.

Pétition / Le magazine Plantes et Santé lance une pétition pour demander le retour du métier d’herboriste. Déjà 50 000 signatures.
« Le diplôme d’herboriste a été supprimé le 11 septembre 1941 par le Gouvernement de Vichy. Il n’a pas été recréé depuis, mais les herboristes peuvent, grâce à l’ordonnance n° 45-1976 du 1er septembre 1945, continuer à exercer leur profession jusqu’à leur mort. Ils ne sont plus très nombreux aujourd’hui et la profession d’herboriste va disparaître. Nous demandons aux différents ministères concernés par ce problème d’agir pour créer les conditions d’un nouvel exercice du métier d’herboriste.

Le métier d’herboriste disparaît alors qu’il y a une réelle demande de formation : au moins deux cents étudiants chaque année souhaiteraient devenir herboristes, mais aucune formation diplômante ne leur est proposée. De nombreux organismes dispensent des enseignements d’excellent niveau mais sans reconnaissance de l’Université officielle.

La commercialisation des plantes médicinales est aujourd’hui réservée aux pharmacies (en dehors des 148 plantes médicinales en vente libre) et à quelques herboristes « survivants ». Or seuls des professionnels formés à la science des plantes disposant d’un diplôme spécialisé dans ce domaine ou les producteurs de plantes médicinales eux-mêmes, devraient être habilités à en faire la distribution. La revalorisation du métier d’herboriste est donc un enjeu de santé publique.

Les herboristes existent et prospèrent au-delà de nos frontières. Au Royaume-Uni, en Suisse, en Allemagne et en Italie les herboristes sont libres d’exercer et de faire le commerce des plantes médicinales. La Belgique offre même des formations diplômantes en herboristerie.

Le rétablissement du métier d’herboriste en France permettrait de :

– Créer une nouvelle profession et de nouveaux emplois
– Améliorer la protection des consommateurs
– Favoriser la qualité, la transparence et le respect des ressources
– Rendre plus dynamique la filière agricole des plantes
– Conserver notre patrimoine culturel commun que sont les plantes

Nous demandons donc aux trois Ministres concernés par cette pétition (Santé, Education, Consommation) de réviser le cadre législatif actuel qui interdit la vente de plantes médicinales hors du circuit des pharmacies et de rétablir dans le cursus universitaire une formation officielle au métier d’herboriste. »

Voir le texte de la pétition et signer sur change.org

—————–
Photo d’illustration : Herboristerie à Lyon, Téléversée par Jean-Louis Lascoux, domaine public, via wikimedia commons

1 commentaire

  1. pharmacien ,j’ai durant 15 année ouvert des sac dans du papier n kraft pour en extraire le fraction et quantite necesaire , action fait quasiment religieusement u moins dans les règles de l’at aboutisant à un produit connu de façon total et par cha cune de ses parcelles ? alors que globule ou comprimé refugié dans le capsule soudée par les machines ont certainement reduit en un oposition dhhhhhhh chimique du produit.
    le phrnomrnr rdt invrse la plnate est sélectionnes ses partie selectionnees en parties qui formeront ; partie destinée à soignr,
    le comprimé est composé d’un formule standard qui va devoir cherche la maladie à combattre?par cette formule?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *