Appel à échantillonnage Pommier sauvage, le retour

Automne 2014, Retour du projet Pommier sauvage !

Automne 2014, Retour du projet Pommier sauvage !

Chers collecteurs,

Vous avez été d’une grande aide durant notre dernier projet visant à déterminer l’étendue des hybridations entre pommiers sauvages (Malus sylvestris) et cultivés (Malus domestica) à l’échelle européenne (voir projet pommier TELA). Les papiers scientifiques ont été soumis et nous espérons en janvier prochain avoir les versions définitives de ces articles à vous envoyer.

Je voulais faire appel à votre aide une nouvelle fois. Nous nous lançons dans un nouveau projet visant à obtenir des données génétiques à plus large échelle (échelle génomique). Cette nouvelle approche vise à déterminer quelles parties exactes du génome des pommiers cultivés et sauvages ont été échangées lors des ces hybridations (par exemple, est-ce que les zones échangées sont liées à des adaptations à l’environnement?). Pour réaliser ce projet nous avons besoin de graines issues de pommes de pommier sauvage (Malus sylvestris).
pas de alt pour cette image, soz
Je fais donc appel à vous pour savoir si vous auriez l’occasion d’échantillonner à nouveau, mais cette fois de nombreuses pommes issues de pommier sauvage (hybride ou pur, pas besoin d’échantillonner spécifiquement les individus échantillonnés durant le dernier projet) et de nous les envoyer au laboratoire ESE à Paris avant la fin de l’automne-hiver 2014 ?

Adresse postale du laboratoire:

Amandine Cornille « projet PICRI 2 »
Laboratoire Ecologie, Systématique et Evolution
UMR 8079 CNRS-UPS-AgroParisTech
Bâtiment 360
Université de Paris-Sud
91405 Orsay cedex
France

Concernant le protocole, il est décrit en détail dans le projet pommier TELA. Il s’agit de récolter un minimum de 1 à 5 pommes par arbre, de les grouper ensemble (enveloppe ou sachet) pour un même arbre, et de les envoyer le plus rapidement au laboratoire. Nous comptons les mettre en stratification (au réfrigérateur) et ensuite les faire pousser vers janvier.

J’ai conscience que la date est assez tardive pour une telle demande et que la tache n’est pas facile. Je vous remercie donc encore énormément de votre aide et du temps que vous consacrerez à ce projet.

N’hésitez pas à me contacter par l’intermédiaire du projet pommier TELA pour me confirmer la possibilité ou non de votre participation.

Botaniquement vôtre,

Amandine

———-
Photos d’illustrations de l’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *