Tela Botanica au festival SEVE, pour Scène d’Expression Végétale Ephémère

Le 27 septembre dernier, Tela Botanica a participé au festival SEVE (Scène d'Expression Végétale Ephémère) au niveau du Domaine de Grammont, à Montpellier.

Le 27 septembre dernier, Tela Botanica a participé au festival SEVE (Scène d’Expression Végétale Ephémère) au niveau du Domaine de Grammont, à Montpellier.
Le Festival SEVE

Cette première édition, initiée par un collectif de professionnels et d’amateurs en horticulture, paysage, jardins avait pour objectif de créer un évènement original dédié au végétal.
En effet, 10 scènes végétales conçues autour du thème « Un jardin pour tous, un jardin en tout lieu » ont été installées dans le parc du Château de Grammont.

pas de alt pour cette image, soz

Elles ont pour particularité d’avoir regroupé pendant plus de 6 mois les différents acteurs du domaine du jardin et du paysage. Chaque équipe était constituée d’un panel de compétences : paysagistes concepteurs, entrepreneurs paysagistes et producteurs.

Stand Tela Botanica

De 10h00 à 18h00 au sein du Parc du Domaine de Grammont, c’est dans une ambiance bucolique que les scènes végétales ont ravies le public. A cette occasion, Tela Botanica a tenu un stand au village associatif pour le plaisir d’une centaine de personnes venues glaner des renseignements sur divers sujets :

– découverte d’un réseau actif de botanistes

– familiarisation avec les outils numériques collaboratifs pour la botanique mis à disposition sur le site internet (Carnet En Ligne, eFlore, Identiplante, Pictoflora…)

– intérêt pour des programmes de sciences participatives que Tela Botanica anime et coordonne (Sauvages de ma rue, Observatoire des saisons, Smart’flore, Les Herbonautes…).

pas de alt pour cette image, soz

Présentation de l’association

L’association, son réseau et ses missions ont été présentés sur support papier à l’aide de plusieurs dépliants : plaquette Tela Botanica, plaquettes concernant les outils Web collaboratifs (Carnet En Ligne, IdentiPlante, eFlore), les programmes de sciences participatives (Sauvages de ma rue, Observatoire des saisons, Les Herbonautes) mais aussi sur les Membres Relais ou la présentation de la lettre d’actualité hebdomadaire.

L’association propose aussi des formations en botanique, qui ont suscité, une fois encore, l’intérêt du grand public.

Mise en valeur du projet Smart’flore

Cet évènement a été l’occasion de faire un focus sur un des nouveaux projets Tela Botanica : Smart’flore.

En effet, plusieurs QRcodes ont été mis en place sur quelques scènes végétales ainsi que sur des arbres du Parc du Domaine de Grammont, en collaboration avec la Société d’Horticulture et d’Histoire Naturelle de l’Hérault (SHHNH).

pas de alt pour cette image, soz

Ces QRcodes permettent d’accéder avec son Smartphone à des fiches contenant des informations sur la plante (description, écologie, histoire, usages…) : une manière ludique pour les citoyens de découvrir le monde végétal !

pas de alt pour cette image, soz

Pour en savoir plus sur le projet Smart’flore, rendez-vous sur l’espace smart’flore.

———————-
Photos d’illustrations par Céline Pirat et Adeline Moreau – CC-BY-SA.

2 commentaires

  1. Je trouve cela dommage que tele botanica cautionne ce genre de manifestations qui font la part belle aux paysagistes, qui veulent controler l’aspect de la nature au lieu de la laisser libre; et aux horticulteurs, qui diffusent des plantes invasives ou porteuses de maladies importées. LA botanique ce n’est pas ça.

    1. Bonjour,

      Oui vous avez raison certains paysagistes et certains horticulteurs ne prennent parfois pas en compte les aspects importants comme l’introduction de plantes invasives ou porteuses de maladies. Souvent ils répondent à la demande des consommateurs qui souhaitent avoir dans leur jardin des plantes exotiques sans prendre en compte les aspects environnementaux qui sont fondamentaux. Mais si nous ne travaillons pas avec eux sur ces aspects et si le grand public n’est pas sensibilisé à cela le problème restera toujours le même. Il est donc impératif que Tela Botanica s’associe à ce type de manifestation pour promouvoir la mise en place d’espèces sauvages dans les villes, l’usage de plantes locales et bien adaptées.

      Cordialement,
      Jennifer Carré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *