Participez au Défi Photo « Squelettes de plantes »

Ce mois-ci, partons explorer les squelettes de végétaux.

Ce mois-ci, partons explorer les squelettes de végétaux.

Squelette ? Non ce n’est pas un Défi Photo Halloween !

Observez les plantes qui sèchent sur pied dans la nature et persistent ainsi sous forme de squelette. Sur ces végétaux on peut observer encore beaucoup d’éléments identifiables : le port de la plante, souvent des restes de capsules, etc.

Photographiez les arbres ayant perdu leur feuillage, les hampes florales séchées, les feuilles dont on aperçoit plus que les nervures etc.

Comment participer ?

– Au début du mois, le concours s’ouvre et vous pouvez ajouter vos 3 illustrations (photos et/ou dessins) maximum en remplissant le formulaire simplifié du Carnet en ligne.
Autre méthode possible : vous pouvez les ajouter directement dans votre Carnet en ligne, en précisant deux tags distincts DefiPhoto, Squelettes [[Comment ajouter mes photos dans le Carnet en ligne ?
On distingue cinq étapes pour partager une observation et une image botanique dans le Carnet en ligne :
1. je saisis mon observation
2. j’ajoute mon image
3. je lie mon image à mon observation
4. je rends publique cette donnée (onglet « Observations). La photo liée à l’observation sera également rendue publique sur le réseau.
5. je crée deux tags distincts et les associent à mes images avec les mots-clés : DefiPhoto, Squelettes
Accéder au Carnet en ligne

Aide en ligne :
Comment saisir et partager ses données botaniques sur le Carnet en ligne ?
Comment tagger les images ?
– Votre image doit être associée à une observation indiquant le nom de l’espèce, le lieu et la date. Si vous n’arrivez pas à déterminer l’espèce, n’hésitez pas à soumettre votre image sur le forum détermination de plantes et sur IdentiPlante.
– Vous êtes limité à 3 images/mois
– Le concours sera ouvert pendant une durée de 3 semaines, puis fermé 1 semaine pour que chacun puisse voter

Thème choisi pour octobre : Squelettes de plantes
Voir les illustrations et aider les participants dans leurs déterminations sur IdentiPlante

—————-

Règles du Défi
Retrouvez le règlement du DéfiPhoto.
Les contributions ne respectant pas le règlement seront éliminées.

2 commentaires

  1. L’intérêt de ce défi photo est de se rendre compte que, même une fois sèches ou fanés, de nombreuses plantes restent identifiables.

    Si ce défi peut sembler difficile aux botanistes débutants, il s’agit surtout d’un excellent exercice qui vous incite à observer ce que l’on regarde peu.

    C’est un défi un peu acrobatique car aucune flore n’est construite pour permettre l’identification des plantes sèches sur pied. Si vous ne savez pas identifier telle ou telle tige sèche, n’hésitez pas à solliciter les tela-botanistes via IdentiPlante.

    C’est l’opportunité de porter un autre regard sur la nature qui nous entoure, de nous poser d’autres questions : que vois-je ? Qu’elle est cette partie de la plante ? Quels mécanismes permettront à la plante de se perpétuer ?

    De nombreuses plantes formant des fruits à capsule se prêtent fort bien à notre défi car le mécanisme de dispersion des graines repose alors souvent sur les mouvement de balancier imposer à la tige sèche par le vent ou le passage des animaux : la capsule mâture s’ouvre et les graines, sous l’action de balancier, sont projeter à quelques centimètres du pied mère.

    Une telle stratégie peut sembler étrange de prime abord : les plantes dont les graines sont emportées par le vent n’ont-elles pas beaucoup plus de succès ?
    Le problème d’une graine portée par le vent, c’est qu’on ne sait pas où elle va atterrir, et si les condition du milieu sur son point de chute seront favorables à son développement.
    La plante à capsule qui projette ses graines à quelques centimètres, a beaucoup plus de chances que celles-ci trouvent les conditions favorable qui ont permis au pied-mère de croître.

    Voilà comment faire de la botanique et se poser des questions intéressantes avec un sujet à priori peu engageant.

    1. Serait-il possible aux rédacteurs des articles de respecter les règles grammaticales en vigueur (conjugaison des verbes, accords des adjectifs) ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *