Le citron caviar, c’est quoi ?

Comment ? Vous ne connaissez pas le citron caviar ?

Comment ? Vous ne connaissez pas le citron caviar ? Alors vous êtes aussi ringard que moi, à ne pas regarder la télévision, ne pas lire les revues culinaires ni aller dans les restaurants gastronomiques. Une recherche rapide sur Internet montre que ce produit excite beaucoup les collectionneurs et les bobos. Il est vrai qu’à 300 € le kilo, il y a de quoi hésiter.

En fait, c’est une espèce d’agrume originaire du nord de l’Australie, Microcitrus australasica, à fruit allongé. Comme tous les agrumes, son jus est contenu dans des poils transformés en vésicules, mais ces vésicules sont globuleuses et non adhérentes. Elles se séparent donc en petites billes à l’ouverture du fruit, de la taille du caviar, et de couleur variée, jaune, rose, pourpre, vert…

pas de alt pour cette image, soz

Leur goût rappelle le vrai citron, ce qui fait qu’on peut les utiliser avec des huîtres, du saumon ou autres carpaccios. L’effet exotique est garanti. De quoi épater vos convives à Noël.

Reste à en trouver. Mais on peut faire confiance aux agrumiculteurs, qui cherchent toujours des produits plus rémunérateurs. D’ici quelques années, si la production est maîtrisée, le produit sera lancé. La production a débuté bien sûr en Australie, ou la  »bushfood » est à la mode, puis en Californie et maintenant en Europe.

Si vous connaissez des producteurs en France, dites-le nous sur le forum ethnobotanique

Michel Chauvet

Voir la page consacrée au Microcitrus australasica sur Pl@ntuse

—————————
Photo d’illustration : Citron caviar, SusieFoodie – Licence-CC-BY-NC-ND-2.0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *