Appel à collecteurs d’oeufs de la pyrale du buis

Nos amis de Tela Insecta nous informent d'une campagne de recherche concernant la Pyrale du Buis qui fait actuellement de gros dégâts sur toutes les buis de l'hexagone.

Nos amis de Tela Insecta nous informent d’une campagne de recherche concernant la Pyrale du Buis qui fait actuellement de gros dégâts sur toutes les buis de l’hexagone.

La pyrale du buis Cydalima perspectalis est un papillon invasif originaire d’Asie de l’est. Elle a été introduite en Allemagne en 2007 et s’est ensuite étendue jusqu’à occuper aujourd’hui une grande partie de l’Europe de l’ouest.

Ce lépidoptère est un ravageur spécifique du buis. La forte fécondité des femelles donne un nombre élevé de chenilles qui causent des dégâts rapides et extrêmement importants aux plants de buis. Pour exemple, en 2013, la pyrale a totalement ravagé plus de 100 ha de buis sauvage dans le sous-bois de la forêt de Tagolsheim en Alsace. Le buis étant très répandu dans les espaces verts et les aménagements urbains, la pyrale a un fort impact économique et représente un réel problème écologique.

Afin d’apporter de nouvelles solutions de luttes respectueuses de l’environnement et de la santé humaine, notre équipe (Laboratoire biocontrôle UEFM INRA PACA) dans le cadre du projet Save Buxus, recherche un auxiliaire naturel (un parasitoïde oophage) pour lutter contre cette pyrale.

Dans le cadre de ce projet et pour une recherche participative, un appel à collecteurs est réalisé,: Nous comptons sur votre aide pour nous permettre d’avancer sur la mise en place de ce projet de recherche, en collectant un maximum d’oeufs de pyrale, dans le but de trouver des parasitoïdes naturels.

Vous trouverez au lien suivant un livret d’informations sur le projet Save Buxus et sur la pyrale du buis:

Livret d’information sur le projet

Ainsi qu’une fiche d’identification du buis et de la pyrale du buis contenant le protocole de récolte.

N’hésitez pas à faire circuler ces informations autour de vous.

Nous vous remercions d’avance pour votre collaboration et votre aide qui permettront certainement de faire avancer plus rapidement et efficacement, les recherches dans la lutte contre ce ravageur invasif.

Contacts
– Thomas Enriquez :
thomas.enriquez@paca.inra.fr
04 97 21 25 14

– Elisabeth Tabone :
elisabeth.tabone@paca.inra.fr
04 97 21 25 17

– Fiona Gaglio :
fiona.gaglio@paca.inra.fr
04 97 21 25 14

INRA PACA – UEFM Laboratoire Biocontrôle Villa Thuret, 90 chemin Raymond 06160 Antibes – Juan les Pins

1 commentaire

  1. Non seulement, ce parasite dissémine les buis mais remet en cause l’écosystème dans son ensemble car le buis est une plante très importante pour les abeilles à la sortie de l’hiver.
    Ce fléau s’ajoute à celui des pesticides !
    !
    Quelle est l’avenir de la biodiversité avec une population d’abeille décroissante ?
    J’en veux pour preuve la quantité de miel récolté par les apiculteurs ces dernières années.
    Il est urgent de se mobiliser pour trouver une solution.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *