L’Europe autorise les OGM de Monsanto

L'Union européenne a donné le feu vert à la commercialisation de 19 OGM, dont 11 de l'américain Monsanto. Une réforme prévoit que chaque Etat membre pourra individuellement les bannir.

L’Union européenne a donné le feu vert à la commercialisation de 19 OGM, dont 11 de l’américain Monsanto. Une réforme prévoit que chaque Etat membre pourra individuellement les bannir.
Tapis rouge pour Monsanto. L’Union européenne a autorisé vendredi l’importation et la commercialisation de 19 OGM, deux jours après avoir proposé aux Etats membres une réforme leur permettant d’interdire leur utilisation sur leur territoire.

Onze produits de la multinationale américaine Monsanto (soja, maïs, colza et coton) figurent au nombre des OGM autorisés, a précisé la Commission européenne dans un communiqué. Les huit autres sont des produits de la firme américaine Dupont et des groupes allemands Bayer et BASF. Dix-sept de ces OGM sont destinés à l’alimentation animale et humaine, deux sont des fleurs coupées.

Pas de majorité pour ou contre
Ces autorisations « étaient en suspens », car les Etats membres ne sont pas parvenus à constituer une majorité pour ou contre leur commercialisation. L’autorisation est immédiate et vaut pour dix ans.

> Lire la suite de l’article de LEXPRESS.fr avec AFP du 24/04/2015 sur le site de l’express.fr

——–
Photo d’illustration :
Corn 3different types. Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons

16 commentaires

  1. Pas de surprise. Toujours fidèle à leur politique.
    Il faudrait peut être une campagne d’information pour réduire au minium les clients potentiels. Mais là encore, qui seront les clients, les grands groupes associés aux hypermarchés?
    Tant que l’on ne renversera pas ce gouvernement, il n’y a aucune raison pour que cela cesse. Alors que pouvons nous faire qui soit à notre portée?

  2. On s’étonne du succès des partis anti- européens. Cette décision va a l’ encontre de la volonté populaire. Elle va augmenter la colère des électeurs contre ces dirigeants européens qui préfèrent les beaux cadeaux empoisonnés des multinationales , aux précautions nécessaires réclamées par les populations .Bruxelles pue, ils sont POURRIS ET CORROMPUS, gagnent des fortunes net d’ impôts et adorent les grosses enveloppes .A éliminer d’ Urgence .

  3. Scandaleux !!! Pour l’alimentation humaine et animal ( en sachant que ces braves bêtes finiront dans nos asiettes !!!) , comment réagir ? Quels sont les recours pour le citoyen lambda ???
    On ne pense pas assez à l’alimentation des animaux d’élevage et là on leur balance n’importe quoi ( cf un reportage dimanche matin sur France inter )

    merci de nous informer

    Frédé

  4. Je viens de signer une pétition contre cette option, je suis déçue… Quand écoutera-t-on les personnes plutôt que les entreprises fortunées ? Mais gardons l’espérance, l’homme n’a pas dit son dernier mot avec cette affreuse loi !

  5. Pourquoi Tapis rouge ?
    Ces autorisations sont données par des experts (pas à la solde de Monsanto comme certains esprits pervers veulent bien le dire),avec des marges de sécurité énormes.
    Consternants les commentaires désinformés apparaissant ci dessous.

    1. @Bebop 76.
      Même si vos experts étaient neutres, il reste que dans une démocratie, pour des sujets importants, le peuple est censé être souverain.
      Les experts ne sont là que pour donner un avis, si possible argumenté, ils ne sont pas là pour faire un choix.

      Je note au passage que l’expérience de Serafini sur les OGM a au moins permis de montrer que ces experts donnaient leurs avis sur des expériences de seulement quelques mois !!! Belle tromperie….d’expert !!!

      Le première pétition ayant réussi à respecter les règles établies par la communauté européenne (nombre minimum, au moins un certain nombre de pays) vient d’être déboutée, sans discussion au parlement. La raison étant qu’on ne peut pas considérer une pétition pour un problème qui est en cours (Tafta).

      Et qu’est-ce qu’on fait une fois que c’est fait ?

      Nous avons bel et bien une dictature européenne au service d’intérêts « spéciaux ».

      Consternant que des gens ne veuillent pas le voir (pour reprendre votre commentaire désobligeant dont vous auriez pu vous abstenir) !!

    2. Toutes les personnes qui ont réagi se sont informées, car malgré l’omerta organisée par les lobbyistes, on a des livres et des reportages qui tiennent la route. Merci aux vrais journalistes enquêteurs pour leur travail. Grâce à eux on sait comment ça se passe au parlement européen ! ou aux USA car c’est grosso modo le même mode opératoire : le gros qui veut toujours devenir plus gros presse la terre, le peuple et la vie jusqu’à extraction du dernier euro ou dollar.
      Informés et intelligents, nous savons que ce modèle suivi uniquement par l’homme n’est pas pérenne. Nous observons encore de nombreux esprits conditionnés et prisonniers de ce macabre programme qu’ils osent nommer « croissance ». Leur argumentaire tourne en rond sans jamais prendre de hauteur, illusionnés par le vertige de l’orgueil et du pouvoir…

  6. «  »des experts pas à la solde de Monsanto comme certains esprits pervers veulent bien le dire » »

    Vous nous prenez pour des naïfs, des poires ou des demeurés ?

    Si les experts (qui en réalité ne sont pas tous d’accord sur le sujet) ne sont pas à la solde de Monsanto, et autres empoisonneurs publics, on aura eu le soin de travestir les conclusions, comme cela se fait régulièrement, après arrosage par les lobbys intéressés dans l’affaire.

    L’expérience du référendum de 2005, entre autre, a été assez éloquente à ce sujet.
    Les OGM, on n’en veut pas.

    C’est clair ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *