Portrait : Aline Raynal-Rocques, la fine fleur de la botanique

ENTRETIEN RADIO / Dans le cadre de l'émission de France Culture "Grands portraits de scientifiques" Aurélie Luneau a réalisé une interview d'Aline Raynal-Rocques. A écouter.

ENTRETIEN RADIO / Dans le cadre de l’émission de France Culture « Grands portraits de scientifiques » Aurélie Luneau a réalisé une interview d’Aline Raynal-Rocques. A écouter.
« Elle n’est pas du genre à occuper le devant de la scène médiatique, mais si vous demander à la communauté scientifique quelle botaniste fait autorité en son domaine, son nom vient aux lèvres comme une évidence…
Depuis sa prime enfance, et la découverte du livre « La Flore » de Bonnier durant la seconde guerre mondiale, Aline Raynal-Rocques a la passion des plantes et elle n’hésita pas à braver les idées reçues de son époque pour assouvir son rêve, devenir chercheur en botanique, un métier alors réservé aux hommes !
Devenue chercheur et professeur au Museum d’Histoire naturelle de Paris, elle parcourut des terres insolites en Afrique et en Amérique tropicale, à la recherche de plantes marginales, à biologie particulière, comme les plantes parasites des cultures vivrières du Sahel ou encore des plantes de marécages méconnues. Spécialiste des plantes à fleurs, les friches sont pour elle des merveilles, consciente que de la diversité végétale dépend le futur de l’homme. Pour cette botaniste reconnue, la dualité « homme-nature » n’est pas une relation d’opposition ou de dépendance, mais une complémentarité nécessaire pour notre avenir.
Emission spéciale « Grand portrait » dédiée à la botaniste Aline Raynal-Rocques, plongée dans son univers public-privé, son parcours, ses découvertes, son regard sur une vie consacrée aux fleurs et à notre relation avec la nature… »

>> Écouter l’émission sur le site de France culture

—————————–
Image d’illustration : Icons made by Freepik from www.flaticon.com is licensed by CC BY 3.0.

2 commentaires

  1. Personnellement, moi qui n’ai jamais la chance de recevoir la moindre parcelle de botanique dans mon cursus, je suis infiniment reconnaissant à Aline Rocques-Raynal, d’avoir écrit {{La botanique redécouverte}}.
    Quand on cherche, à un âge avancé, à s’initier aux disciplines des sciences naturelles (botanique, géologie, astronomie), on est submergé de bouquins de vulgarisation pleins de belles photos, mais rédigés pour des débiles profonds, ou bien l’on trouve des documents hyper spécialisés, style thèse de doctorat, jargonnants et hermétiques.
    Son ouvrage m’a ravi. Un champ large, quasi encyclopédique, simple à lire, même si elle n’élude pas les concepts plus ardus.
    Ah que j’aimerais qu’elle (et son éditeur Belin) fassent école et que l’on trouve bientôt en librairie une Géologie redécouverte, ou une Astronomie du même métal…

    1. Bonjour,
      Je partage votre avis pour ce qui concerne l’apprentissage de la botanique. le livre de Madame Raynal-Rocques pour cela est vraiment très bien. Quelques ouvrages de première année de licence sont également accessibles bien qu’ils aient un format de « manuel scolaire ». J’ai également trouvé quelques ouvrages dans la collection scientifique des éditions Belin. Sur le site de l’université du savoir, il y a également de bonnes conférences sur le thème de l’Astronomie, par contre, j’ai désespéré de ne pas y trouver de conférences sur la Botanique.
      Cordialement
      PS: Je ne suis pas non plus de première jeunesse
      Pour ce qui est de l’Astronomie que je pratique depuis de nombreuses années (Je suis grand débutant en botanique), il y a des cours très accessibles sur le site de l’observatoire de Paris qui sont accessibles sans être primaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *