Jean-Marie Pelt nous a quittés à la veille de Noël…

L'écologiste et botaniste Jean-Marie Pelt est décédé le 23 décembre à l'âge de 82 ans. Merveilleux vulgarisateur il a durant toute sa vie raconté combien la nature est indispensable à l'homme et aux sociétés humaines.

L’écologiste et botaniste Jean-Marie Pelt est décédé le 23 décembre à l’âge de 82 ans. Merveilleux vulgarisateur il a durant toute sa vie raconté combien la nature est indispensable à l’homme et aux sociétés humaines.
Agrégé de pharmacie, Jean-Marie Pelt était un scientifique passionné de nature, à la fois biologiste et botaniste, deux matières qu’il a longtemps enseignées à l’Université. Une vocation à la croisée d’un savoir colossal et de son envie de le partager. Jean-Marie Pelt faisait partie des grands humanistes écologistes de ce début de XXIe siècle.

Ami de Tela Botanica, nous lui disons adieu en gardant près de nous ses nombreux ouvrages témoins de son parcours de scientifique toujours près des hommes et de la nature qu’il chérissait tout autant.

Voir l’article de Barnabé Binctin en hommage à Jean-Marie Pelt sur le site Reporterre.

Image-hommage de Yves Paccalet
Image-hommage de Yves Paccalet

Daniel Mathieu

15 commentaires

  1. Simplement merci pour ce bel hommage à mon ami, je l’appelle mon ami car je suis messine, je lis ses livres, j’ai écouté « goulûment » ses conférences, je visite régulièrement ses jardins du cloître des Récollets à Metz, jardins tristes ces jours-ci,depuis le 23 décembre et merveilleux en été…ouverts à tous les passants qui viendront se perdre sur la colline Sainte-Croix juste derrière SON Institut Européen d’Écologie.
    le 23 décembre était jusqu’à présent un jour de joie pour moi car c’est le jour de la naissance de ma fille, désormais ce sera un jour d’autant plus particulier, à tout jamais Jean-Marie PELT restera parmi nous grâce à ses nombreux ouvrages qu’il faut lire et relire.

    1. Triste. J’ai acheté plusieurs livres de lui. La première fois que j’ai lu un de ses livres, »Les plantes, des amours et civilisations » a été en espagnol, il y a 30 ans, je ne savais meme pas que j’allais parler francais dans le futur :-).
      Apres, j’ai continué à lire ses bouquins en francais. J’ai aimé sa facon d’ecrire et appris tas de choses sur la botanique. Maintenant depuis l’Angleterre, je suis en deuil comment si j’avais perdu un ami.

  2. Pour information,on trouve sur le site de l’INA une série d’émissions intitulée « l’aventure des plantes » qu’il avait réalisée avec (?) Cuny.
    La série est splendide. Son seul défaut, c’est la bande son, réalisée avec les machines des 80’s. Mais c’est un détail.

  3. Merci à vous pour cet hommage à Jean-Marie Pelt. La lecture de ses livres, l’écoute de ses conférences ont toujours été un enrichissement pour moi, pas seulement intellectuel mais émotionnel, spirituel. Merci monsieur Pelt de nous avoir transmit cette énorme compréhension de la nature qu’était la vôtre.

  4. L’homme à qui je dois mes premiers émerveillement devant le monde des plantes est mort ….
    Jean-Marie PELT n’est plus ….

    Mais si mais si … Il est dans toute graine de savoir qui a germé, qui germe ou qui germerait. Ce qu’il a semé poussera et son regard d’enfant curieux et émerveillé sur le monde se perpétuera…

  5. Je suis très triste de cette nouvelle.
    Je me souviendrais toujours de sa série « La grande aventure des plantes » dont l’humour tranchait avec les autres émissions de cette époque, tout en étant d’un haut niveau scientifique. Un grand Monsieur nous a quitté.

  6. Ses merveilleux documentaires, dont l’Aventure des Plantes, ont marqué une génération. C’est d’ailleurs grâce à Jean-Marie Pelt que je me suis passionné pour la botanique. Malheureusement ils ne seront plus jamais diffusés, leur très grande qualité occultant la médiocrité des publicités qui ne cessent de nous envahir en nous zombifiant…

  7. je suis très triste par cette annonce.nous venons de perdre un grand Monsieur !Très humble,qui aimait partagé sa passion avec nous les amateurs les botanistes en herbe .J’ai assisté à une seule de ses conférences je m’étais régaléé. Ses reportages étaient magnifiques!!!
    Reposez au milieu de la canopée avec toutes ses plantes que vous aimiez tant Monsieur Pelt.

  8. Je suis très triste pour la disparition de ce grand écologiste (au sens noble du terme)qui nous avait tant passionné par son extraordinaire aventure des plantes. Hélas comme tous ces grands hommes, il n’a pas fait la une de la presse et de la télé à qui l’on préfère les hommes de spectacle.

  9. C’est après avoir assisté à une de ses conférences, quand j’étais adolescent, que j’ai commencé à me passionner pour la botanique.
    Nous sommes la « Génération J.M. Pelt ».
    Une grande perte, un Grand Monsieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *