Georges BOUVET (1850-1929) et son herbier de mousses et de lichen

A la découverte de Georges Bouvet et de son herbier conservé au Muséum d'Angers.

A la découverte de Georges Bouvet et de son herbier conservé au Muséum d’Angers.
Parmi les Herbiers du Muséum des sciences naturelles d’Angers, on trouve d’impressionnantes collections, comme par exemple l’herbier Alexandre BOREAU ou l’herbier LLOYD (100000 collectes environ chacun). Cependant, d’autres collections bien plus modestes en nombre de parts peuvent s’avérer être de véritables trésors. C’est le cas d’un herbier de mousses et de lichens de Georges BOUVET[[Le muséum d’Angers conserve également dans le fonds Bouvet un herbier du Maine-et-Loire de 8000 collectes et un moussier complet en 20 volumes.]].

Georges BOUVET est un pharmacien et naturaliste angevin né le 27 Juillet 1850 à Angers et décédé en 1929 dans la même ville. Orphelin de père à 11 ans, il fait ses études au Lycée David d’Angers, puis à l’Ecole de pharmacie d’Angers d’où il sort Major avant de fonder en 1876, une pharmacie rue Lenepveu. Elève du botaniste Alexandre BOREAU, il crée, avec d’autres étudiants, la Société d’Etudes Scientifiques de l’Anjou dont il sera le premier président. Il sera aussi pendant de longues années le secrétaire de la Société d’Horticulture d’Angers. Nommé directeur du Jardin des plantes en 1895 et second conservateur de l’herbier et de la bibliothèque Lloyd auxquels il adjoignit les ouvrages et l’Herbier général du Jardin des plantes, l’herbier et les livres personnels de BOREAU, ainsi que sa propre collection, l’ensemble formant les bases du Musée Botanique établi à l’Arboretum d’Angers.

L’herbier de mousses et de lichens de BOUVET a été conçu entre 1867 et 1904 et regroupe des échantillons récoltés pas plusieurs botanistes de renom dont Georges BOUVET lui-même, Toussaint BASTARD, Alexandre BOREAU, Fernand CAMUS, l’abbé HARMAND et un certain M. QUEREL.

Les échantillons sont stockés dans un seul petit classeur dont la hauteur correspondrait à la largeur d’un herbier normal mais il contient tout de même près de 300 collectes pour environ 65 espèces différentes.

Toutes les espèces sont soigneusement étalées sur une planche d’herbier en papier épais, elles-mêmes conservées dans des chemises et sont très bien renseignées de façon manuscrite et très précise : Nom de genre, d’espèce, lieu et dates de récolte.

Pour les lichens, le plus difficile est de ne pas les abîmer à la récolte et de ne pas les voir se dégrader à la conservation. Ici on peut observer qu’ils ont été prélevés très soigneusement puis replacés sur le papier de la même manière qu’ils l’étaient avant récolte. De plus, ils sont fixés avec une colle qui permet le maintien de l’ensemble de leur structure. Les mousses sont elles aussi compliquées à fixer. Pourtant tous les échantillons présents sont parfaitement séchés et étalés de façon à pouvoir observer leurs différentes parties distinctement.

Classeur de l'herbier de mousses et de lichens de BOUVET
Classeur de l’herbier de mousses et de lichens de BOUVET
Planche de mousses Funaria hygrometrica
Planche de mousses Funaria hygrometrica
Planche de lichen Xanthoria parietina
Planche de lichen Xanthoria parietina
Planche de mousses Sphagnum rubellum
Planche de mousses Sphagnum rubellum

———–
Images d’illustrations : photos de l’herbier de mousses et lichens de G. Bouvet. Photos transmises par l’auteur de l’article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *