Le Journal de Botanique n° 72

REVUE / Le Journal de Botanique de décembre 2015 de la Société Botanique de France vient de paraître.

REVUE / Le Journal de Botanique de décembre 2015 de la Société Botanique de France vient de paraître.

Table des matières

Philippe Thiébault. Vie de la société : Compte-rendu de l’assemblée générale de mars 2015 (p. 3-11).

Marc-André Selosse. Remise du prix de Coincy 2014 au Professeur Vincent Savolainen (p. 12).

Collectif. Hommage à Serge Aubert (1966-2015) (p. 12-13).

Résumé de la conférence du Professeur Vincent Savolainen : « Découvrir les mécanismes de la spéciation sympatrique chez les palmiers de Lord Howe island », présentée à la séance de mars 2015 (p. 13-14).

René Delépine. Hommage au professeur Francis Magne (1927-2014) – Erratum (p. 14-16).

Marc-André Selosse. Chronique botanique : l’étrange opacité des feuilles et des pétales (p. 17, 1 photo).

Laurent Seytre, Bruno de Foucault & Vincent Hugonnot. Approche phyto-écologique des groupements à Schoenus nigricans de l’îlot de Saint-Paul-des-landes (Cantal, France) (p. 19-40, 2 tableaux, 2 figures).

Bruno de Foucault. Contribution au prodrome des végétations de France : les Pegano harmalae – Salsoletea vermiculatae Braun-Blanq. & O. Bolòs 1958 (p. 41-60, 4 tableaux, 5 photos).

Vincent Gaudillat et Justine Louvel-Glase. Note méthodologique sur les correspondances entre les associations des Pegano harmalae – Salsoletea vermiculatae Braun-Blanq. & O. Bolòs 1958 et les classifications d’habitats européennes (p. 61-67, 9 tableaux).

Guillaume Fried. Focus sur une espèce : Atriplex halimus L. (Amaranthaceae) (p. 69-71, 2 photos)

Philippe Jauzein. Contribution à la connaissance du genre Elatine L. en France ; réhabilitation de E. major Braun (p. 73-83, 7 figures).

Luc Brunerye et Anne-Marie Mollet. Compte-rendu d’herborisations de la session Sud de la Corrèze de juin 2014 (p. 85-89).

Parutions récentes (p. 91-92).

Prix de thèse de la Société Botanique de France (par F. Dupont) (p. 93).

Résumés d’articles

Laurent Seytre, Bruno de Foucault & Vincent Hugonnot. Approche phyto-écologique des groupements à Schoenus nigricans de l’îlot de Saint-Paul-des-landes (Cantal, France) (p. 19-40, 2 tableaux, 2 figures).
L’étude de caractérisation phytosociologique des stations de Choin noirâtre du secteur de Saint‑Paul‑des‑Landes a permis de décrire deux groupements élémentaires originaux, considérés comme des associations nouvelles : un groupement à Carex viridula subsp. oedocarpa et Schoenus nigricans, assimilable à un bas‑marais intermédiaire neutro‑acidiclinophile que nous faisons relever de l’Hydrocotylo vulgaris‑Schoenion nigricantis, et un groupement à Serratula tinctoria et Schoenus nigricans, pré tourbeux à structure de « Molinion » et s’inscrivant dans la sous‑alliance du Serratulo seoanei‑Molinienion caeruleae (Juncion acutiflori). Cette sous‑alliance est nouvelle pour la région Auvergne. Ces deux nouveaux groupements sont décrits formellement comme Serratulo tinctoriae‑Schoenetum nigricantis Seytre et Caricio viridulae‑Schoenetum nigricantis Seytre. L’intérêt patrimonial de ces formations à Choin noirâtre est multiple : chorologique (limite orientale d’aire de répartition de l’Hydrocotylo vulgaris‑Schoenion nigricantis et du Serratulo seoanei‑Molinienion caeruleae), historique (vestiges de bas‑marais vraisemblablement plus étendus auparavant), phytosociologique (apport à la diversification des habitats génériques 6410 et 7110), paysager (élément phytocénotique participant à la mosaïque des séries hygrophiles oligo‑mésotrophiles du bassin sédimentaire d’Aurillac), fonctionnel (bio‑indicateur du régime hydrique et de la qualité physico‑chimique des eaux), botanique (présence de plusieurs espèces vasculaires remarquables, dont certaines trouvent leur unique foyer auvergnat dans le secteur de Saint‑Paul‑des‑Landes).
Mots-clés : phytosociologie, Schoenus nigricans, associations nouvelles, Cantal, Serratulo seoanei‑Molinienion caeruleae

Bruno de Foucault. Contribution au prodrome des végétations de France : les Pegano harmalae – Salsoletea vermiculatae Braun-Blanq. & O. Bolòs 1958 (p. 41-60, 4 tableaux, 5 photos).
Dans le cadre du prodrome des végétations de France, sous l’égide de la Société française de phytosociologie, l’auteur présente ici la classe des Pegano harmalae – Salsoletea vermiculatae : déclinaison au niveau européen et présentation par fiches des syntaxons présents en France. Deux alliances nouvelles sont définies, le Beto maritimae – Malvion arboreae et, hors de France, le Cappario siculae – Suaedion verae.
Mots-clés : fourrés halo‑nitrophiles, Pegano harmalae – Salsoletea vermiculatae, syntaxonomie, végétation de France

Vincent Gaudillat et Justine Louvel-Glase. Note méthodologique sur les correspondances entre les associations des Pegano harmalae – Salsoletea vermiculatae Braun-Blanq. & O. Bolòs 1958 et les classifications d’habitats européennes (p. 61-67, 9 tableaux).
Le prodrome des végétations de France publié en 2004 est décliné jusqu’au niveau association. De l’ordre de 83 classes et près de 2 800 associations sont à traiter. Ce travail est coordonné par la Société française de phytosociologie en association avec le Muséum national d’Histoire naturelle et implique divers partenaires, dont les conservatoires botaniques nationaux et des universitaires. Chaque classe de végétation fait l’objet d’une synthèse avec présentation de fiches détaillées par association présente ou potentiellement présente en France. Ces fiches précisent notamment les correspondances entre ces associations et les principales classifications d’habitats européennes : CORINE biotopes, EUNIS, habitats d’intérêt communautaire / Cahiers d’habitats. Le Service du patrimoine naturel du Muséum national d’Histoire naturelle est particulièrement impliqué dans ce travail : il analyse toutes les correspondances et en assure la cohérence. L’établissement des correspondances étant un exercice complexe, des notes méthodologiques se sont avérées nécessaires pour cadrer la démarche et aider les responsables de classes. Toutefois, les spécificités de certaines classes impliquent des adaptations ou des compléments à ces notes méthodologiques générales. Cet article présente cette démarche et les choix opérés pour les correspondances des quatre associations des Pegano harmalae – Salsoletea vermiculatae présentes ou à rechercher en France.

Philippe Jauzein. Contribution à la connaissance du genre Elatine L. en France ; réhabilitation de E. major Braun (p. 73-83, 7 figures).
Le genre Elatine Dumort. est représenté en France par une dizaine de taxons, différemment traités dans les flores. La méconnaissance de ces plantes amphibies très discrètes a conduit à de nombreuses imprécisions qu’il était urgent de corriger, afin que les futures études sur ces plantes menacées reprennent sur des bases plus solides. Après une revue systématique de tous les taxons présents en France, un panorama de l’écologie et de la chorologie des espèces est présenté. Une mention particulière a été réservée à E. major Braun, taxon méconnu et sans doute endémique de la forêt de Fontainebleau.
Mots-clés : Elatine Dumort., Elatine major Braun, taxonomie, chorologie en France

Rédacteur du Journal de Botanique : Florence LE STRAT

Pour se procurer la revue :
Contactez le service Gestion des abonnements et vente au numéro : tresorerie@societebotaniquedefrance.fr
Vente au numéro du Journal de Botanique : 25 € (Institution : 45 €)
Abonnement annuel (2016) : 100 € avec la cotisation annuelle SBF et l’accès à Botany Letters (anciennement Acta Botanica Gallica) en lignes ; 70 € (non membres de la SBF)

Site internet de la Société botanique de France : http://www.bium.univ-paris5.fr/sbf/
Secrétariat : sbfsecretariat@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *