A la recherche d’orchidées albinos…

Pour une thèse au Muséum national d'Histoire naturelle sur les mycorhizes des orchidées, un doctorant est à la recherche d'un phénomène particulier, celui des orchidées dépourvues de chlorophylle.

Pour une thèse au Muséum national d’Histoire naturelle sur les mycorhizes des orchidées, un doctorant est à la recherche d’un phénomène particulier, celui des orchidées dépourvues de chlorophylle.
Le sujet d’étude
Les plantes vivent en symbiose avec des champignons du sol, en une interaction que l’on appelle « mycorhize’. Pour une thèse au Muséum National d’Histoire Naturelle sur les mycorhizes des orchidées, nous sommes à la recherche d’un phénomène particulier. En effet, habituellement, le champignon fournit à la plante de l’eau et des sels minéraux et reçoit en échange des sucres issus de la photosynthèse.

Des observations chez certaines orchidées racontent une histoire différente : chez celles-ci, des individus albinos, tout blancs et dépourvus de chlorophylle, apparaissent de temps à autre dans des espèces totalement vertes, notamment dans les genres Cephalanthera et Epipactis. Ces albinos sont incapables de fabriquer leur nourriture mais ils survivent car ils reçoivent les sucres nécessaires à leur croissance de leurs champignons mycorhiziens. Cette thèse cherche à mieux comprendre les mécanismes mis en jeu.

Appel à contribution
Malheureusement ces orchidées albinos sont rares. Nous sommes à la recherche d’albinos pour des prélèvements de fragments de feuilles n’affectant pas la survie.

Si vous connaissez une station et souhaitez contribuer à notre projet scientifique, contactez-nous :
– felix.lallemand@ens-lyon.fr
– marc-andre.selosse@mnhn.fr

pour plus d’information sur notre équipe, http://isyeb.mnhn.fr/Marc-Andre-SELOSSE).

Merci d’avance !

Marc-André SELOSSE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *