L’Arum, prison dorée

Cette semaine, Julien Perrot, fondateur de la superbe revue naturaliste « La Salamandre » nous invite à suivre dans sa rubrique hebdomadaire « la minute nature » une petite vidéo sur une plante bien étrange : l’Arum

Aaujourd’hui, dans la forêt, il y a de curieux cornets verts clairs. Ce sont les fleurs d’une plante incroyable, l’Arum ou Gouet. Au début du printemps, il y a d’abord des feuilles qui ressemblent à des épinards. Attention, elles sont truffées de petits cristaux qui piquent la langue. Si vous voulez essayer, attention la dose ! Bientôt, comme un gros chapeau pointu qui pousse et qui s’ouvre.

L’organe brun au milieu de la fleur dégage une odeur pas très agréable mais dont raffolent de petites mouches appelées Psychoda. Elles se posent à l’intérieur du cornet tout lisse et glissent à l’intérieur jusqu’à une petite chambrette. Carnivore, l’arum? Pas sûr. Allez, on va l’ouvrir. J’ai évidemment mon couteau suisse salamandre.

Ah, justement des petits moucherons. D’abord une collerette de fleurs stériles pour empêcher toute remontée, en dessous des fleurs mâles pleines de pollen, en-dessous des fleurs femelles qui produisent un liquide sucré. Celui-ci nourrit les moucherons qui sont également réchauffés par l’axe central qui maintient de nuit une température entre 15 et 20°C. Au bout de trois jours, l’arum fane et les moucherons iront se faire prendre ailleurs pour polliniser cette curiosité.

Voir la suite sur le site de La Salamandre

Daniel Mathieu
pour La Salamandre

1 commentaire

  1. Bonjour, Article intéressant, et vidéo
    très pédagogique, j’en ai beaucoup appris sur le Gouet que j’ignorais, je n’ai jamais pensé à inciser la plante.
    J’habite dans la vallée de la Somme, le gouet est très fréquent (pratiquement invasif dans certains endroits).Il y en a aussi beaucoup dans mon jardin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *