L’Observatoire Des Saisons au cœur des réflexions sur les sciences participatives

L'association Tela Botanica, engagée depuis bientôt 10 ans dans les sciences participatives, est au coeur d'échanges et réflexions sur le sujet, notamment à travers le projet [Observatoire Des Saisons->http://www.obs-saisons.fr/].

L’association Tela Botanica, engagée depuis bientôt 10 ans dans les sciences participatives, est au coeur d’échanges et réflexions sur le sujet, notamment à travers le projet Observatoire Des Saisons.

Tela Botanica co-coordonne d’autres projets tels que Sauvages de Ma Rue, dédié à la biodiversité en milieu urbain, ou le tout nouvel Observatoire des messicoles, destiné au suivi des plantes accompagnant les cultures, à découvrir, et bien sûr à relayer dans vos réseaux !
L’Observatoire Des Saisons est co-porté par Tela Botanica et le Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive – CNRS, de Montpellier.

Dans le cadre de sa déclinaison régionale créée en 2015, avec l’Institut Méditerrannéen de Biodiversité et d’Ecologie (IMBE), et le soutien du Conseil général des Bouches-du-Rhône, l’équipe ODS a participé fin avril à une journée de réflexion et de débats, sur les sciences participatives, à la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme d’Aix-en-Provence. Sophie Gachet (IMBE), Jennifer Carré (Tela Botanica) et Amandine Grandjean (IMBE) ont présenté la déclinaison provençale du programme, initiée dans des collèges des Bouches-du-Rhône.

pas de alt pour cette image, soz

La diversité au programme !

L’équipe de l’ODS Provence a également pu rencontrer les coordinateurs d’autres programmes similaires comme Anne Dozière qui coordonne les programmes de Vigie Nature porté par le Muséum National d’Histoire Naturelle.

Si l’ODS s’intéresse au suivi de la phénologie des espèces animales et végétales pour enrichir et compléter les recherches menées sur le changement climatique, certains programmes sont très spécifiques (suivi des papillons, des abeilles, écosystèmes marins, …) et d’autres relèvent du domaine de la médecine, de l’astrologie, de la prévention des risques,… Des sujets différents mais des objectifs communs et des valeurs partagées :

« Les sciences participatives sont des programmes de collecte d’informations impliquant une participation du public dans le cadre d’une démarche scientifique. Elles rapprochent chercheurs et citoyens dans des objectifs de connaissance et de formation. Elles constituent aujourd’hui un formidable outil de mobilisation citoyenne, et d’initiatives associatives et publiques. » (ECCOREV)

pas de alt pour cette image, soz

Cette rencontre riche en échanges était organisée par ECCOREV, une structure fédérative de recherche fondée sur la thématique « des écosystèmes continentaux et risques environnementaux. Sophie Gachet, du laboratoire IMBE de l’Université Aix-Marseille et responsable scientifique de l’ODS Provence, fait partie de l’équipe organisatrice.

pas de alt pour cette image, soz

Vous pouvez consulter les présentations de cette journée ici !

L’ODS et la Recherche Action Participative

Les programmes de sciences participatives sont le reflet d’un mouvement récent, commun entre les chercheurs et les citoyens qui souhaitent construire ensemble les réflexions et les recherches de demain. Pour en savoir plus sur les Sciences Participatives et la Recherche Action Participative (RAP) nous vous invitons à découvrir les travaux du Groupement de Recherche PARCS, dont l’ODS fait partie :

pas de alt pour cette image, soz

« Le GDR PARCS est un réseau d’acteurs de toutes origines qui souhaitent mener une recherche d’excellence avec l’approche originale de la RAP. En proposant outils et méthodes (via des formations), un conseil aux chercheurs qui souhaiteraient les appliquer (missions d’expertise) et une réflexion de fond sur le participatif, les membres du GDR PARCS œuvrent collectivement à l’amélioration des techniques participatives et à la diffusion de cette approche. Les relations entre sciences et sociétés, de nos jours parfois tendues, et notamment l’appropriation des résultats de la recherche s’en trouveront grandement facilitées. » (Collectif GDR PARCS)

Nous vous invitons aussi à prendre connaissance du rapport de l’INRA rédigé par François Houllier, et auquel nous avons également contribué :

pas de alt pour cette image, soz

On en parle aussi à la radio ! Ré-écoutez l’émission d’Un jour en France, dédiée aux sciences participatives, avec la participation de François Houllier : « Science participative, tous scientifiques ? », 14 juin 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *