La Bourse à pasteur est-elle une plante carnivore ?

La Salamandre, notre célèbre revue naturaliste nous révèle cette semaine un secret extraordinaire : la Bourse à pasteur (Capsella bursa-pastoris (L.) Medik. pour les intimes) serait une plante carnivore !

Et voilà la bourse à pasteur Capsella bursa-pastoris (L.) Medik. qu’on qualifie de mauvaise herbe parce qu’elle pousse un peu partout. Cette courageuse fleurit presque toute l’année. Ses feuilles ont un goût de chou, son lointain cousin. Et ses curieuses graines en cœur aplati dégagent un arôme de moutarde. Ces graines, leur forme fait penser au portemonnaie évidemment vide d’un ecclésiastique… d’où son nom de bourse à pasteur.

Ces graines, elles ont un secret extraordinaire. Quand elles germent dans la terre humide, elles produisent une espèce de gel. Des chercheurs imaginatifs les ont mis dans un aquarium plein d’eau. Ils ont observé que ce gel attire des larves de moustiques, qu’il les englue, qu’il les tue avec un poison et finalement que la graine digère puis absorbe leurs protéines.

Evidemment, les bourses à pasteur poussent rarement dans des aquarium. N’empêche que les graines agissent probablement de la même manière dans le sol. La digestion de petites bestioles boosterait le démarrage des jeunes plantules.

Retrouvez tous les épisodes de La minute nature ou abonnez-vous à sa chaîne YouTube.

Daniel Mathieu

5 commentaires

  1. La Salamandre n’est pas la première à avoir « révélé un secret » ! En 2010, La Garance voyageuse n°91 a publié un article sur « La biodiversité insoupçonnée des plantes carnivores » dans lequel se trouve un paragraphe sur les graines carnivores avec le cas très détaillé de Capsella bursa-pastoris…

    1. Moi aussi, je connaissais cette info grâce à un livre étasunien (Carnivorous plants of the United States and Canada, by D.E. Schnell, paru en 2002 chez Timber Press) qui lui même fait référence à un article de 1978 : Barber J.T. 1978 Capsella bursa-pastoris seeds: are they « carnivorous »? Carnivorous Plants Newsletter 7: 39-42.

  2. C’est peut-être l’occasion de rappeler que de nombreuses espèces possèdent des graines (notamment chez les Crucifères) ou des fruits (certaines Composées) dont les téguments possèdent de telles cellules à mucilages. L’interprétation classique est qu’il s’agit d’un mode de dissémination par les animaux, oiseaux et mammifères en particulier, qui les déplacent collés sur leurs pattes par temps humide…

  3. Attention dans la précision du vocabulaire.
    Ce ne sont pas les graines mais les fruits qui ont cette forme de coeur aplati, ces fruits contenant les graines.
    Par ailleurs, le terme « pasteur » fait référence à un berger et non pas à un ecclésiastique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *