Une convention pour Hippolyte Coste !

Le 16 décembre 2016, a été signée à Saint Paul des Fonts, une convention entre la Fondation du Patrimoine, la Commune de Saint-Jean et Saint-Paul et l'association « les journées Coste » en vue de restaurer la stèle dédiée à Hippolyte Coste et réhabiliter son environnement immédiat

Le 16 décembre 2016, a été signée à Saint Paul des Fonts, une convention entre la Fondation du Patrimoine, la Commune de Saint-Jean et Saint-Paul et l’association « les journées Coste » en vue de restaurer la stèle dédiée à Hippolyte Coste et réhabiliter son environnement immédiat

Saint-Paul-des-Fonts est un petit village de l’Aveyron qui témoigne de l’histoire naturelle (cirque rocheux, grottes, rivières souterraines, résurgences, flore diversifiée, espèces ornithologiques rares) et humaine du sud des Grands Causses.

Le site et ses environs portent les traces d’une occupation ancienne (-2500) et répétée. Plus proche de nous, ce village a été le cadre d’une entreprise scientifique inattendue. En effet, Hippolyte Coste (1858-1924), aveyronnais, prêtre et botaniste a vécu sur place de 1894 à 1924 et y a conduit les travaux scientifiques pour lesquels il est connu : la constitution d’une collection remarquables de plantes aujourd’hui conservée par l’Université de Montpellier et la rédaction d’une « Flore descriptive et illustrée de la France, de la Corse et des contrées limitrophes » publiée de 1901 à 1906, toujours rééditée et appréciée.

pas de alt pour cette image, soz

Un espace consacré à la vie et à l’œuvre de ce grand botaniste a été inauguré sur place en 2008. Malheureusement, la stèle Coste sur la place de l’église est en très mauvais état et l’église en arrière-plan de la stèle présente des dégradations importantes.

Des travaux sont nécessaires pour le ravalement du clocher et des façades sud et est de l’église, la stabilisation des fondations de la stèle et la restauration de la bordure botanique attenante à l’église. Des financements publics sont demandés par la Commune. La souscription via la Fondation du Patrimoine constitue un levier supplémentaire pour boucler le budget nécessaire.

Soutenir ce projet, c’est contribuer à restaurer et valoriser un ensemble paysager qui associe «vieilles pierres» et «découverte de la nature », c’est aussi assurer la pérennité du souvenir de l’aventure humaine et scientifique d’Hippolyte Coste, voulue par nos prédécesseurs et que avons le devoir de transmettre.

Soyez nombreux à souscrire et à faire souscrire, en ligne ou par chèque, en suivant les liens suivants :

– Souscription générale sur la stèle et l’église: www.fondation-patrimoine.org/47861

– Souscription pour la seule stèle dédiée à Hippolyte Coste: www.fondation-patrimoine.org/47862

– Souscription pour la seule église de Saint Paul des Fonts: www.fondation-patrimoine.org/47863

Jean-Yves Concé
Président de l’association « les journées Coste »

1 commentaire

  1. Le buste d’Hippolyte Coste a bien été restauré en 2018.
    En même temps, la croix en souvenir d’Hippolyte Coste, située sur la falaise de Saint-Paul-des-Fonts, près du château de la Vialette appartenant à Monsieur Vallat, a été refaite à l’identique, mais en fer, par Monsieur Jean-Luc Combes, arrière petit neveu d’Hippolyte Coste. Elle a été mise en place par des bénévoles de Saint-Paul le 26 mai 2018. (Voir l’hebdomadaire « Le Progrès saint-Affricain du 7 juin 2018).
    Cette croix avait été érigée pour la première fois en 1956 par Germain Combes, métayer au domaine de la Vialette, puis refaite en 2008 par son fils Louis Combes.
    C’est le 20 août 2017 que Jean-Luc Combes découvre la croix cassée décide de la refaire en fer; incité par Louis Combes qui demande si elle pourrait être éclairée…
    Oui, elle a été dotée d’un éclairage solaire mis en service le 14 juin 2018. Mais aux premiers jours, la lumière était réglée clignotante, et sa puissance était excessive ; elle a dû être éteinte le 23 juin 2018.
    Un nouveau réglage a été mis en place le 7 juillet 2018. Il assure désormais un éclairage fixe et discret qui n’est théoriquement soumis qu’à la volonté du propriétaire des lieux, en l’occurrence, monsieur Henri Vallat qui n’avait malencontreusement pas été informé de la mise en service de cet éclairage de la croix.
    Monsieur Soulié, maire de Saint-Jean-et-Saint-Paul profitant de ce défaut d’information et évoquant de « nombreuses plaintes » de la part de ses administrés a déclenché une polémique dans le village pour obtenir l’extinction de l’éclairage de la croix… qu’il obtient le 20 juillet par des bénévoles qui ont craint que la polémique s’envenime. En fait M. Soulié est farouchement opposé à tout signe religieux sur sa commune : il évoque encore avec hargne la remise en état de la vierge à l’entrée du village de St-Paul réalisée sans son accord par l’association « Vivre à Saint-Paul »
    Aujourd’hui, Monsieur Vallat n’est pas opposé à l’éclairage de la croix, mais craint de ranimer des discussions stériles… Si les habitants de Saint-Paul souhaitent voir la croix éclairée la nuit, il suffirait qu’ils fassent entendre leur voix jusqu’au domaine de la Vialette, et expliquent au maire qu’il n’a aucun droit sur cette croix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *