Enquête : Perception de la végétation des trottoirs

Participez à une enquête !

Participez à une enquête !

Nous sommes enseignants-chercheurs en écologie et en aménagement et nous menons une enquête sur la perception de la végétation des trottoirs en ville et centre-bourg. Les résultats permettront d’établir des préconisations de gestion de cette végétation en accord avec les préférences des usagers. Plus nous avons de réponses, mieux nos recommandations représenteront la diversité des avis !

Vous pouvez donner votre point de vue en suivant ce lien
ou directement ci dessous.

N’hésitez pas à transférer ce questionnaire dans votre entourage et Merci pour vos réponses !

Ianis Balat, Lolita Voisin, Simon Chollet et Sébastien Bonthoux

————-
Image d’illustration : Icons made by Anton Saputro from www.flaticon.com is licensed by CC 3.0 BY

10 commentaires

    1. BRAVO et MERCI pour votre enquête.
      Ma commune également utilise des pesticides -et coupe parfois arbres et arbustes sans que ce soit justifié- alors que je prends soin de la terre, de la nature en travaillant à la main dont aux abords du trottoir.

    2. Oui, il y a interdiction depuis le 1er janvier 2017 pour les collectivités et établissements publics, sur voiries, espaces verts, forêts et promenades ouvertes au public.
      ET au 1er janvier 2019, toute utilisation et détention de produits phytosanitaires de synthèse sera également interdite pour les particuliers. Afin de préparer cette « révolution », ces produits ne sont désormais plus en vente en accès libres dans les jardineries et GMS (depuis le 1er janvier). Ils doivent être mis sous clé et les clients doivent faire appel à un vendeur certifié s’ils désirent en acheter un (et le vendeur se doit de leur conseiller d’abord une alternative).
      Donc tout ça évolue dans le bon sens, mais ça peut parfois prendre du temps pour tout faire accepter… d’où l’intérêt de cette enquête! merci beaucoup.

    3. Ce qui doit évoluer c’est le rapport à la nature.Non, les feuilles ,l’herbe,les glands,les insectes, et même les serpents ,ce n’est pas « sale » ,c’est tout simplement ;La Vie !

  1. Je ne supporte pas les villes aseptisées (ni leurs bobos) et adore les herbes folles sur les trottoirs ou à la commissure des murs. Il y en a pas mal dans ma rue (située juste derrière le parc naturel régional de Bois-en-Val, dans les méandres ardennais de la Meuse), je les laisse devant chez moi, sur mon escalier aussi, et c’est voulu. J’ai signalé au maire la présence d’épervière orangée sur les talus.

    « La subversion, c’est faire pousser l’herbe à travers l’asphalte » nous dit Александр Гельевич Дугин, un intellectuel russe très mal vu en Occident, particulièrement honni par BHL et les bobos formatés, ceux qui trouvent que la cardamine, la stellaire et l’hypochaeris entre le pavé et le goudron, « ça fait sale ».

    Dans votre enquête, je privilégie les solutions les plus subversives et moins le faux négligé ou la fausse broussaille trop « entretenue ». Quand je réponds « non » à « entretenu », c’est pour signifier une qualité éminente.

    Je ne sais pas si ma perception est isolée ou si nous sommes légion. J’attends les résultats de votre enquête avec impatience.

    1. D’accord, sauf sur un détail : le contresens sur le mot « bobos ».
      Les villes de bobos ne sont pas aseptisées, car les bobos sont écolos. Exemple : Paris, où ils laissent les herbes folles au pieds des arbres depuis quelques années.
      Les trottoir désherbés chimiquement, les parterres au cordeau, les pelouses ressemblant à des moquettes, c’est au contraire un attribut des villes de « beaufs », parfois riches, mais beaufs, quand même.

    2. Comme chez vous certaines communes emploient encore des pesticides sur les trottoirs,c’est si beau une petite fleur
      qui fait la nique au macadam quand ils voient un botaniste le nez dans l’herbe nous sommes pour eux de joyeux huluberlus!!!

    3. Ou on utilise de feu!! je ne comprend pas pourquoi on empoisonne ou brule des petits fleurs dans les villes 🙁
      Je viens en France (de l’Angleterre) chaque annee pour les vacances en ete et je me fache qu’on arrache tout quand les insects sont en train de profiter des fleurs 🙁 et puis les oiseaux, tout in ecosysteme dans les villes qui est detruit a cause du poison et de feu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *