Namoulhona : une espèce endémique de Mayotte en danger critique d’extinction

Foetidia comorensis, une espèce à protéger.

Foetidia comorensis, une espèce à protéger.pas de alt pour cette image, soz

Récoltée pour la première fois en 2006 par Guillaume Viscardi à proximité du village de Moutsamoudou, « namoulhona », en shibushi, allait devenir une nouvelle espèce de plante à fleurs pour la science et se révéler l’une des espèces les plus rares et menacées au monde.
Décrite en 2011 sous le nom de Foetidia comorensis Labat, Bidault et Viscardi (famille des Lécythidacées), cette plante n’est connue que d’une seule station d’environ 600 m2, sur le littoral Sud-Est de l’île de Mayotte, en la commune de Bandrélé. Elle fait donc partie des 44 espèces végétales strictement endémiques du 101ème département français. En 2014, elle a été classée en danger critique d’extinction (catégorie « CR »), par l’Union Internationale de Conservation de la Nature (UICN, MNHN, FCBN & CBNM 2014).

Un inventaire récent de la population de Foetidia comorensis, réalisé par l’antenne de Mayotte du Conservatoire Botanique National de Mascarin (CBNM) a permis de dénombrer 82 individus, dont 57 adultes et 25 juvéniles, et de préciser les menaces pesant sur la station : érosion, piétinement, défrichement pour l’installation de cultures vivrières, pâturage des animaux domestiques, prédation des rats, espèces exotiques envahissantes, feux et déchets.

Le CBNM a également démarré des actions de conservation ex situ de l’espèce : récoltes de fruits, essais de germination, banque de sols et production de plants en pépinière. De manière à responsabiliser la population en l’impliquant dans la conservation de l’espèce, la mise en défens du site en concertation avec les habitants a été réalisée en 2017 ainsi que des actions de communication autour de « namoulhona » (T-shirts, panneaux d’information, journée de sensibilisation médiatisée cf. lien youtube ci-dessous). Une réflexion sur le renforcement de la population in situ est en cours.

<i>Foetidia comorensis</i> – fleur »/><figcaption><i>Foetidia comorensis</i> – fleur</figcaption></figure>
<figure>
                      <img src=

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *