Quels noms français voulons-nous donner à nos Astéracées de France ?

Voici un document provisoire sur les noms français qui semblent les plus appropriés pour dénommer les Astéracées de France métropolitaine.

Voici un document provisoire sur les noms français qui semblent les plus appropriés pour dénommer les Astéracées de France métropolitaine.

Ce travail réalisé par David Mercier avec le soutien financier de l’Association Tela Botanica, et déjà relu par de nombreuses personnes, s’inscrit dans la démarche de la production d’une liste de noms français normalisés (NFN) pour la flore vasculaire de la France métropolitaine, selon les objectifs et la méthode exposés par Mathieu et al. 2015. Ces NFN ont notamment pour vocation d’être unique pour chaque taxon, les plus signifiants possible et les plus scientifiquement justes, stables dans le temps et faciles à manier (prononciation, orthographe). Souvent identiques aux noms vernaculaires couramment usités, ils peuvent toutefois en être différents pour des raisons exposées au cas par cas.

En parallèle à ces NFN, chacun pourra bien sûr continuer à utiliser les noms vernaculaires (qui font la richesse de notre langue) selon ses habitudes et sa pratique, en veillant toutefois à conserver une équivalence avec les NFN ou avec les noms scientifiques. La nomenclature scientifique utilisée pour les genres est celle de Flora Gallica (Tison et de Foucault 2014).

Document provisoire à télécharger :
Version .doc ou
Version .pdf

Pour les remarques et relectures ponctuelles, vous pouvez les partager directement ci-dessous, dans l’espace dédié aux réponses à cet article.
Pour des remarques et discussions plus complètes, vous êtes les bienvenus à participer au forum dédié à la discussion sur les noms français normalisés

Ce document reste ouvert à la relecture jusqu’en avril 2018.

David Mercier

Crédit photo du logo : Echinops ritro L., Annick LARBOUILLAT [CC BY-SA], via Tela Botanica

4 commentaires

  1. Bonjour et bravo pour ces noms français des genres d’Astéracées. J’imagine que cette première étape a soulevé moult débats au sein de la liste de discussion.

    La désignation de noms d’espèces devrait l’être davantage, sachant que la transcription française des noms scientifiques d’espèces n’est que trop rarement satisfaisante lorsque qu’il s’agit de trouver des noms explicites à destination du grand public.

    1. La mise en place de la nomenclature des noms français désignant les espèces est un peu abordée ici, mais sera pleinement mise en place dans une deuxième phase du travail, qui aura lieu après cette année consacrée aux genres. Il a semblé important d’avoir une discussion approfondie sur les genres (délimitation, nomenclature), avant de se lancer dans la suite du projet. Prochainement, la famille des Boraginacées sera une exception, avec une proposition des noms pour toutes les espèces et sous-espèces. J’espère que les noms choisis dans cette famille vous plairont, car ils ont été choisi selon les idées que vous développez dans votre remarque.

    1. L’un des objectifs de la mise en place de cette nomenclature française normalisée, est d’être accessible au plus grand nombre. C’est pourquoi un effort a été fait d’éviter les noms complexes (souvent tirés du nom scientifique), quand cela était possible. Ces noms français présentent donc d’autres avantages que les noms scientifiques, ces derniers ayant notamment pour vocation d’être internationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *