Une nouvelle plante asiatique : le la dong

Qu'est-ce donc que le La dong ?

Qu’est-ce donc que le La dong ?

Il y a quelques semaines, j’ai découvert dans un supermarché chinois de Montpellier des paquets de grandes feuilles visiblement destinées à faire des papillotes pour cuire des aliments. Seul indice pour l’identifier, un nom, la dong.

Son identification a été rapide. En tapant la dong sur un moteur de recherche, je suis arrivé à la page Lá dong sur Wikipédia en vietnamien. Nul besoin de lire le vietnamien, car les plantes portent heureusement un nom latin, et les noms vietnamiens étaient indiqués en caractères gras. Une exploration des images de Wikimedia Commons m’a permis de voir quels mets traditionnels étaient ainsi emballés avant d’être bouillis.

Il s’agit d’une Marantaceae, Stachyphrynium placentarium, dont les feuilles larges font de 25 à 55 cm de long. « Feuille » se dit lá en vietnamien. On trouve aussi dans les supermarchés des feuilles de Maranta arundinacea, conditionnées en rouleaux.

Vous trouverez le résultat de ma recherche sur Pl@ntUse. Pas moins de 18 espèces sont utilisées de par le monde pour emballer des aliments.

Cette recherche illustre un des meilleurs aspects d’Internet (et de Wikipédia en particulier), qui permet de faire connaître la diversité des cultures du monde.

>> Accéder à l’article sur Pl@ntUse

Michel Chauvet
——————
Photo d’illustration : « The dong leaf » par DXLINHTravail personnel. Sous licence GFDL via OpenMedia.

3 commentaires

  1. Je sais maintenant pourquoi on fait venir des feuilles de si loin… Elisabeth Vilayleck me dit qu’elles sont requises pour le nouvel an chinois et le têt comme emballage de gâteaux spéciaux.

    Pour cela, suivant les régions, on peut utiliser d’autres espèces de Marantaceae, comme {Phrynium pubinerve}, et des {Phacelophrynium}.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *