Nouveautés sur le widget d’export des données du CeL

Saviez-vous que vous pouvez télécharger les données publiques d'observations botaniques du Carnet en Ligne ? Un nouveau fonctionnement a été développé pour cet outil.

Saviez-vous que vous pouvez télécharger les données publiques d’observations botaniques du Carnet en Ligne ? Un nouveau fonctionnement a été développé pour cet outil.

Les données d’observations botaniques partagées sur Flora Data par les telabotanistes sont téléchargeables librement. La base de données du Carnet en Ligne d’où elles proviennent est sous licence ODbL (1.0).

Quelles nouveautés ?

Par défaut, seules les observations possédant un auteur identifié, un lieu, une date et dont la détermination n’a pas été déclarée “douteuse” ou “à déterminer” sont téléchargeables.
Vous pouvez maintenant filtrer ces observations par programme et/ou identification validée sur IdentiPlante (plateforme d’aide à l’identification).
Pour ces observations, des champs ont été ajoutés dans le fichier d’export :
– programme : si la donnée appartient à un programme de sciences participatives ou un observatoire citoyen
– image(s) : urls des images liées à l’observation
– lien vers IdentiPlante
– validation sur IdentiPlante

Comment utiliser le widget ?

Il faut vous rendre sur la page www.tela-botanica.org/page:telechargement_donnees .
Vous pouvez alors filtrer (ou non) sur les critères suivants :
– Email de la source des données : si vous connaissez l’email de l’auteur des données que vous cherchez.
– Localisation de l’observation :
– Pays
– Commune, ou ville ou localité
– Département(s) – pour la France. Vous pouvez sélectionner plusieurs départements en séparant leur numéro par une virgule
– Mot-clé ou “tag” ou “projet” qualifiant les observations que vous cherchez. Vous pouvez en choisir plusieurs en les séparant par une virgule.
– Programme : si vous souhaitez exporter les données saisies dans le cadre d’un programme de sciences participatives ou d’un observatoire citoyen. Dans certains cas (ex : Sauvages de ma Rue) vous exportez automatiquement les champs supplémentaires propres au programme.
– Taxon : le nom saisi dans le champ “espèce”. Attention si vous saisissez par exemple “Violaceae” vous exportez toutes les observations identifiées comme “Violaceae” et non toutes les observations de cette famille (vous n’aurez pas par exemple les observations de Viola alba).
– Validé sur IdentiPlante : exporter uniquement les observations dont l’identification a été validée par le réseau sur la plateforme IdentiPlante. Attention ce critère peut restreindre votre sélection de manière importante.
– Données standards : exporter uniquement les observations possédant un auteur identifié, un lieu, une date et dont la détermination n’a pas été déclarée “douteuse” ou “à déterminer”. Nous vous recommandons de laisser cette case cochée.
– Date de l’observation : vous pouvez choisir dans quelle fourchette de dates se situent les observations à exporter.

Vous pouvez également choisir de télécharger le fichier au format excel ou csv. Attention, les données peuvent être divisées sur plusieurs fichiers si leur nombre est trop important.

Enfin, vous pouvez choisir d’exporter des champs supplémentaires, en plus des champs par défaut en cliquant sur “Champs à exporter” :
– avancés : mots-clés, abondance, nom commun …
– étendus : champs étendus spécifiques, ex: sauvages
– écologiques : données Baseflor et syntaxons Baseveg

Pourquoi exporter des données ?

De nombreux telabotanistes ont répondu au formulaire sur leur usage de l’export des observations, n’hésitez pas vous aussi à partager ces informations avec nous.
Depuis 2013, un peu plus de 500 personnes nous ont répondu. Les réponses les plus communes sont « à des fins personnelles » (99 réponses), « étudiants » / « à but pédagogique » (58) et « pour m’aider à déterminer » (51).
38 réponses correspondent à des atlas, inventaires floristiques d’une commune ou étude d’impact.
33 réponses sont des recherches de listes de plantes pour une zone géographique précise dans le but de préparer une sortie ou comparer leurs données personnelles avec les données de Tela Botanica.
11 indiquent rechercher la présence d’une plante, 14 ont précisé leur recherche scientifique et 6 analysent précisément la flore urbaine.
Enfin, 11 personnes utilisent l’outil d’export pour compter la participation à une sortie, un projet ou une zone géographique.

Et vous, pourquoi utilisez-vous les données d’observations de Tela Botanica ?

Delphine et Laura
Tela Botanica

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *