Localisation de Sonchus oleraceus

Connaissez-vous des sites abritant le Laiteron maraîcher vers Montpellier, Castelnaudary et Lyon ? Aidez à les localiser !
Dans le cadre du programme de lutte biologique contre Sonchus oleraceus, mené en collaboration entre le CSIRO (Australie) et Montpellier SupAgro, nous recherchons des sites où se développe ce laiteron. Nous faisons appel au réseau de Tela Botanica pour nous aider à préparer notre compagne d’échantillonnage et cibler les zones favorable, de préférences autour de Montpellier, Castelnaudary et Lyon.

La plante étant une espèce pionnière, peu compétitive, sa répartition change assez rapidement, c’est pourquoi nous souhaitons savoir où elle se situe à compter du printemps 2018.
pas de alt pour cette image, soz

Découvrir le projet

Le Laiteron maraîcher, Sonchus oleraceus L., est une adventice native d’Europe devenue
invasive en Australie. En réponse au développement de résistances aux herbicides dans son aire
d’invasion, S. oleraceus fait l’objet d’un programme de lutte biologique par introduction au sein duquel
collabore le CSIRO (Australie) et Montpellier SupAgro (France).
Objectifs : Une thèse vient en appui aux approches traditionnelles de lutte biologique classique et
propose d’explorer les réseaux d’interaction biologiques associés à S. oleraceus. Par cette approche
d’écologie des communautés, nous espérons mieux appréhender la complexité des interactions entre
espèces pour une sélection d’agent de lutte spécifique et une meilleure prédiction des risques liés à
l’introduction d’agents de lutte exotiques en lutte biologique classique.
Méthode : Afin d’inventorier la communauté d’arthropodes associées à Sonchus oleraceus ainsi que
leurs prédateurs et parasitoïdes, nous allons utiliser une méthode d’échantillonnage par quadrats.
Pour diversifier le type de milieu et échantillonner un maximum de biodiversité, nous allons répéter
cette opération sur des sites contrastés du sud de la France (Montpellier, Castelnaudary, Clermont-
Ferrand, Lyon). Les sites sur lesquels se développe la plante sont, par exemple, des parcelles agricoles,
des bords de routes, des chantiers récents ou toutes zones dont le sol vient d’être travaillé, ce qui
fournit un milieu ouvert et peu compétitif favorable au développement du laiteron maraîcher.

Comment pouvez-vous nous aider ?

> Nous informer de la présence de la plante à melodie.ollivier@supagro.fr
> Localiser les sites sur la carte interactive

Mélodie Ollivier
PhD student, CSIRO Health & Biosecurity – European Laboratory, SupAgro UMR CBGP

————-
Images d’illustrations : extraites de la présentation du projet

3 commentaires

  1. Je vois une autre solution : faire comme à la Réunion où elle a également été introduite : la manger ! Et dire qu’autrefois, on se décarcassait pour la cultiver dans les potagers ! Drôle de destin pour le Laiteron potager…
    PS : je sais où il y a du Sonchus, mais je ne le dénoncerai pas !

    1. moi aussi, pas très envie de le dénoncer, surtout qu’il y en a partout, particulièrement en ville depuis que 0 phyto est instauré et suivi..

    2. Effectivement on a proposé l’idée de la consommer en Australie mais ils n’ont pas vraiment les systèmes adaptés et le climat étant différent du notre, avec le manque de pluie la salade ne serait pas très tendre. Je cherche à les localiser en France pour pouvoir collecter les insectes qui sont dessus, et non pour la détruire. En Australie, le problème c’est qu’elle y a été introduite et à déséquilibré l’écosystème donc il faut rétablir l’équilibre… Comme vous l’avez remarqué il y en a vraiment partout, en ville, en zone cultivées, en bord de route. On cherche à cibler les zones très denses pour effectuer un échantillonnage d’insecte qui reflète tous les groupe qui peuvent se développer dessus. Je ne compte pas l’éradiquer, au contraire j’en fait même pousser plein sous serre pour mesurer ses traits fonctionnels et comprendre quels caractères expliquent son caractère invasif dans d’autres régions du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *