Reconnaissance des végétaux un outil pour des techniciens compétents et des citoyens éclairés*

Communiqué.

Communiqué.

La Commission Nationale Spécialisée (CNS) «Aménagement» est chargée de la rénovation du référentiel de formation du Baccalauréat Professionnel « Aménagements Paysagers » du Ministère de l’Agriculture.

La CNS «Aménagement» s’est à nouveau réunie début avril. En préambule de cette dernière réunion, l’Intersyndicale a donc demandé à l’Administration les corrections qu’elle avait apporté à l’enseignement de la connaissance et reconnaissance des végétaux, et de son évaluation dans le projet de texte.

En guise de réponses, la DGER et l’Inspection se sont contentées d’un rappel historique sur la rénovation du diplôme et au renvoi à une discussion ultérieure, plus globale, sur la question des capacités et compétences.

Mais ces réponses ne sont pas non plus en phase avec les attentes du monde professionnel.

Dans les recommandations d’un rapport, réalisé à partir d’une enquête auprès de personnes ressources du secteur, on peut lire que la reconnaissance des végétaux est «… une compétence de base du métier de paysagiste», «… un outil pour répondre aux enjeux environnementaux et techniques», «…une compétence « cœur de métier »» ou encore «les résultats de l’étude … placent la connaissance et reconnaissance des végétaux au cœur des enjeux d’évolution environnementale, d’évolution technique et d’évolution de la demande sociale».

Face à cette non-réponse, au déni de l’avis des personnels et des professionnels et au maintien du projet en l’état, l’Intersyndicale a décidé de quitter la salle.

Elle demande que la DGER et l’Inspection consulte tous les acteur.rices concerné.es: enseignant.es et formateur.rices, salarié.es du secteur professionnel, employeur.euses publics et privés, chercheur.euses,… sur l’enseignement de la connaissance des plantes et ses attendus, en lien avec l’agro-écologie et l’intérêt général de la sauvegarde de la biodiversité.

L’Intersyndicale Snetap-FSU / FO-Enseignement Agricole / CGT-Agri / Fnaf-CGT exige un fléchage de la reconnaissance des végétaux dans les contenus, dans les grilles horaires et dans l’évaluation certificative du nouveau référentiel du Bac Pro «Aménagements Paysagers». Il doit permette un enseignement dynamique, efficace et qui favorise l’analyse, l’esprit scientifique et critique des futur.es diplômé.es.

Communiqué Snetap-FSU / FO-Enseignement Agricole / CGT-Agri / Fnaf-CGT Bac pro « Aménagements Paysagers »

*c’est à dire des esprits exempts de préjugés sociaux,raciaux et moraux

PS / Merci à tous les telabotanistes qui ont exprimé leur solidarité et /ou indignation face à cette absurdité !

———————
Image d’illustration : Designed by Freepik

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *