Appel à observations des dégâts de la canicule 2019 sur les végétaux

Partagez vos observations des dégâts sur les plantes observés suite à la canicule du mois de juin. Avec votre aide, des chercheurs du CNRS et de l'INRA souhaitent identifier les espèces qui ont souffert de ces conditions exceptionnelles.

Les dégâts de la canicule

Cette année, des canicules à répétition s’abattent sur la France depuis le début de l’été. Suite à la canicule du mois de juin dernier, beaucoup d’entre vous ont certainement observé des dégâts sur les feuilles, les fleurs ou les fruits de différentes espèces des plantes.

Avec votre aide, des chercheurs* souhaitent identifier les espèces qui ont souffert de ces conditions exceptionnelles et le type de dégât qui a été observé (brûlures, dessèchement soudain – à ne pas confondre avec les effets de la sécheresse).

Quelques exemples de dégâts observés sur le site expérimental de Puechabon.

Les experts du GIEC nous indiquent dans leur dernier rapport que dans le cadre du changement climatique en cours, si les tendances sur les émissions des gaz à effet de serre ne changent pas, ces fortes chaleurs pourraient devenir de plus en plus fréquentes.

Les informations récoltées vont être donc très importantes pour comprendre le niveau de sensibilité des différentes espèces à ces évènements extrêmes.

Merci d’avance de votre aide !

Exemples de dégâts
Exemples de dégâts
Dégâts sur la vigne
Dégâts sur la vigne

Partagez vos observations

Vous pouvez partager vos observations grâce à ce outil de saisie. Pensez à bien expliquer les dégâts observés en commentaires et surtout à joindre des photos.

Lien direct vers l’outil de saisie Canicule 2019

Les observations seront visibles sur cette cartographie.

*Contacts :

Isabelle Chuine (isabelle.chuine@cefe.cnrs.fr)

Iñaki Garcia de Cortazar Atauri (inaki.garciadecortazar@inra.fr)

13 commentaires

  1. Les dégâts sur les raisins me semblent dus à la grêle, marque des grêlons sur les graines et dessèchement consécutif. C’est en tout cas, ce type de dégâts que j’ai constaté dans les vignes et leurs évolutions après un violent orage. Il va être difficile de faire la part des choses entre la sécheresse, la canicule et la grêle dans les dégâts constatés!

    1. Bonjour. Merci de votre message. Je voudrais savoir si vous faites référence aux photos que nous avons mis dans l’appel. Si c’est le cas je peux vous confirmer que c’est bien un dégât direct du soleîl au moment de la canicule de Juin. Merci encore de votre aide. Inaki

  2. Dans notre copropriété,les arbustes que nous avions plantés au mois d’ avril,notre bananier a eu le 28 juin 2019 les feuilles brûlées, ainsi que le bougainvillier, que nous avions planté dans le jardin.

    Ce jour là, à 22 heures il faisait 42,9 sur notre balcon côté EST au 4 ème étage.

    voir photos du bananier et bougainvillier dans le jardin, aujourd’hui ils ont repris de la vigueur

    Ainsi que notre bougainvillier que l’on avait sur notre balcon, avait un air de desséché, par réflexe je l’ai arrosé et le lendemain il était magnifique, pas une fleur est tombée.

  3. Les premiers bouquets de fleurs de tomates ne sont pas arrivés a terme, soit les fleurs ont séché, soit les fruits ont avorté.Si bien que la récolte de fruits murs est retardée a fin aout début septembre.Elle est moins importante.Cela peut s appliquer a d autres légumes .
    Il faut dire que j arrose très peu deux a trois arrosages au cours de l été, mais par contre je paille sur 15 a 20 CM
    De meme pour les framboisiers,

  4. Je vais vous envoyer les photos : du sort que les 16 jours de canicule ont causé à mon allée d’acanthes… dans la Drôme, sans forage, interdiction d’arroser et en 5 mois, juste un orage , sans oublier le mistral !

    Les jardins ressemblent à des paillassons .Du jamais vu…
    Cordialement.J/V/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *