Le Panicaut vivipare sous le feu des projecteurs !

Le Panicaut vivipare (Eryngium viviparum) figure parmi les plantes les plus rares et les plus menacées d'Europe ! En France, il vit aujourd'hui dans un seul site situé à Belz dans le Morbihan. Trois films lui sont dédiés et désormais en ligne.

Identifié comme une priorité par l’Etat, le Panicaut vivipare fait l’objet d’un « Plan national d’actions » coordonné de 2012 à 2018 par le Conservatoire botanique national de Brest.

La préservation durable de l’espèce repose sur l’implication la plus large possible des acteurs locaux. Pour valoriser ce réseau d’acteurs et mettre en avant cette plante rarissime, trois films ont été réalisés par le Conservatoire botanique grâce au soutien financier de la marque Yves Rocher et des partenaires du Plan national d’actions.

Deux films de 2 min pour un public familial

Ces deux films font découvrir l’histoire de cette plante originale en voie de disparition en Bretagne et sensibilisent à sa préservation en présentant la plante, sa répartition, son écologie, ses menaces et quelques actions mises en œuvre. Ils sont une introduction à un film plus long de 8 min.

Un film de 8 min pour un public de professionnels et d’amateurs de l’environnement

Ce film explique les méthodes et techniques mises en œuvre pour préserver cette espèces à travers le regard des professionnels et partenaires impliqués dans le Plan national d’actions. Il suit le cycle de vie de la plante à travers les saisons.

En savoir plus

Partenaires

  • Animateur du Plan national d’actions : Conservatoire botanique national de Brest
  • Partenaires financiers du Plan national d’actions : Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement de Bretagne, Agence de l’eau Loire Bretagne, Conseil départemental du Morbihan, Bretagne vivante, Université de Bretagne Occidentale, Arche aux plantes
  • Partenaires techniques du Plan national d’actions : Syndicat mixte de la Ria d’Etel, Commune de Belz, Pierrick le Hen – éleveur, Université de Bretagne Occidentale (Laboratoire EA Géoarchitecture – TUBE), Université de Montpellier (Laboratoire ISEM), Centre des monuments nationaux (Alignement de Carnac), IBADER – Instituto de Biodiversidade Agraria e Desenvolvemento Rural (Saint-Jacques-de-Compostelle)
  • Partenaire financier pour la réalisation des films : marque Yves Rocher
  • Image, montage et son : Girwet Production
  • Vue aérienne : Aéroptique

3 commentaires

  1. Bravo pour cette action remarquable tant dans sa philosophie que dans sa réalisation.
    Merci également pour la planète et les générations futures car elle permet de rappeler à l’HUMANITE
    qu’une vache mange de l’herbe et des broussailles et non du soja produit par la destruction de la forêt amazonienne.
    Communiquez, communiquez, communiquez !!! sur ces actions, c’est à ce prix que l’on pourra peut-être enrayer La sixième extinction massive (a déjà commencée (National Géoraphic))

    Merci à vous, Amicalement

    Gérard DUCERF auteur de  » l’encyclopédie des plantes bio-indicatrices ….  » et de
     » la la flore photo » volume 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *