Les premiers résultats scientifiques de Vigie-flore publiés et repris dans les médias !

Après 10 ans d’existence, Vigie-flore, le programme de suivi de la flore de France, porté par le Muséum national d’Histoire naturelle et par Tela Botanica, et impliquant des centaines de botanistes volontaires, permet de caractériser les changements de la flore face aux changements climatiques.

Nous sommes très heureux de vous annoncer que la participation et le soutien des nombreux observateurs du programme Vigie-flore ont permis de réaliser un premier état des lieux de la réponse des espèces communes de plantes aux changements climatiques en France.  Celui-ci a été publié le 10 juillet dans une revue scientifique internationale à comité de lecture. Ce travail est inédit : grâce aux données du programme Vigie-flore, c’est la première publication scientifique à ce jour qui montre une réponse des espèces communes à l’augmentation des températures à l’échelle nationale ! Ce travail est disponible ici (lien vers le journal scientifique Biology Letters) :  et (lien vers l’archive ouverte, version non formatée de l’article).

Journées de rencontre des observateurs Vigie-flore, 27-28 avril 2019, La Rochette

Les données du programme Vigie-flore ont permis de montrer que les assemblages d’espèces changent au sein des communautés depuis 2009 en lien avec l’augmentation des températures. Les espèces qui se maintiennent et qui s’installent dans un endroit sont celles qui sont les plus tolérantes aux températures élevées. Il a été observé un réarrangement des espèces annuelles principalement : les espèces annuelles et tolérantes aux fortes températures augmentent davantage en abondance à l’échelle nationale que les autres espèces. C’est le cas par exemple de l’avoine pubescente (Avena barbata), du brome de Madrid (Anisantha madritensis), de la petite linaire (Chaenorrhinum minus)… Ces résultats suggèrent, pour la première fois, qu’une réponse des communautés végétales aux changements climatiques peut être détectée sur une courte période à l’échelle nationale.

Ces travaux ont été relayés dans de nombreux médias, dont des grands quotidiens nationaux (Le Monde ou Libération), mais aussi des quotidiens régionaux, des radios, etc… Un article sur ces travaux a également été publié dans le numéro spécial « Nature Ordinaire » du Courrier de la Nature, paru en juin dernier.

Un très grand merci à tous les observateurs Vigie-flore, qui pour beaucoup sont aussi des Tela-botanistes. Les données que vous nous transmettez sont les seules en France permettant de répondre à ce type de question à l’échelle nationale, d’évaluer les changements de composition au sein des communautés et de calculer les tendances temporelles des espèces communes.

Et après ?

Des analyses sont en cours pour mesurer l’impact du déclin des insectes pollinisateurs et de l’urbanisation sur la flore notamment, celles-ci soulignent déjà des résultats importants dans le cadre de la conservation de la flore. C’est pourquoi votre participation au programme compte toujours autant. Nous vous remercions pour votre implication actuelle et à venir !

En vous souhaitant une belle saison botanique, une belle saison Vigie-flore,

L’équipe Vigie-flore

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *