Rébus beau – tas – nid – queue 2

La première session des rébus botaniques vous a bien plu, alors nous vous en proposons une nouvelle ! Partez sur les traces de plantes familières des villes que vous pouvez croiser avec Sauvages de ma rue, un programme de sciences participatives animé par Tela Botanica. Bon jeu ! :)

 

Rébus n°1

Image rébus botanique

Indice

On cherche un nom latin. Sauvage mais aimable.

Rébus n°2

Image rébus botanique

Indice

Belle, mais toxique.

Rébus n°3

Image rébus botanique

Indice

Parfois qualifié d’officinal.

Rébus n°4

Image rébus botanique

Indice

Une lointaine cousine des oranges ?

Rébus n°5

Image rébus botanique

Indice

Aussi appelé drienne.

Rébus n°6

Image rébus botanique

Indice

Très appréciée de nos amis à plumes.

Rébus n°7

Image rébus botanique

Indice

On cherche à nouveau un nom latin. Canine de félidé.

Rébus n°8

Image rébus botanique

Indice

Son nom latin est Poa annua. Ce rébus nécessite une certaine connaissance de l’anatomie du sanglier.

Rébus n°9

Image rébus botanique

Indice

Cette plante doit son nom au lait poisseux que contient sa tige.

Rébus n°10

Image rébus botanique

Indice

Le nom de cette plante vient du mot latin signifiant « mur ».

Et voici les réponses :

1) Daucus Carota (Carotte Sauvage)
2) Arum d’Italie
3) Cétérac
4) Digitaire sanguine
5) Lierre grimpant
6) Renouée des oiseaux
7) Taraxacum (Pissenlit ou dent de lion)
8) Pâturin Annuel
9) Laiteron délicat
10) Pariétaire de Judée

Alors, combien en aviez-vous trouvé ? 🙂

—————————–

Ces rébus ont été créés grâce à Rébus-O-Matic
Toutes les images des rébus sont © / copyleft Rébus-O-Matic

Plus de rébus botaniques

En savoir plus sur Sauvages de ma rue

Sauvages de ma rue est un programme de science citoyenne : c’est à la fois un projet pédagogique animé par l’association Tela Botanica et un projet scientifique du laboratoire CESCO du MNHN.

Sauvages de ma rue a pour but de permettre aux citadins de reconnaître les espèces végétales qui poussent dans leur environnement immédiat, les plantes qu’ils croisent quotidiennement dans leur rue, autour des pieds d’arbres, sur les trottoirs, dans les pelouses…

Même s’ils n’ont aucune connaissance en botanique, grâce à l’utilisation des outils très simples mis à leur disposition, ils peuvent faire la liste des espèces qui poussent dans leur rue et envoyer leurs données aux chercheurs grâce au site internet : www.sauvagesdemarue.org ou directement depuis l’onglet « outils » de l’espace projet sur Tela Botanica.

Les données permettent d’avancer sur la connaissance de la répartition des espèces en ville et sur l’impact de ces « brèches urbaines » sur la qualité de la biodiversité. Les données peuvent éventuellement être fournies aux collectivités désirant en savoir plus sur leur diversité végétale.

5 commentaires

    1. Merci pour votre retour !
      Nous avons pris en compte votre remarque et nous essaierons d’adapter les prochains jeux pour tous les niveaux 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *