Glanes étymologiques : l’euphorbe réveille-matin

Cette fois-ci, c'est une question que je pose : Comment l'euphorbe peut-elle nous réveiller le matin ?

En toilettant les pages de la Flore populaire d’Eugène Rolland, je suis tombé sur cette note de Rolland à propos de l’euphorbe :

« Aux enfants qui se plaignent de ne pas se réveiller le matin de bonne heure, on fait la farce suivante : on leur persuade qu’il faut, en se couchant, se barbouiller la figure de lait d’euphorbe. Sur le moment ils ne ressentent rien, mais de bon matin ils sont réveillés par une vive douleur et la tuméfaction complète de la figure. — Quelques personnes m’ont donné une autre explication du mot ; elles prétendaient qu’il venait de ce que certaines espèces d’euphorbes fermaient complètement leurs fleurs le soir pour les rouvrir le matin. (p. 225). »

Je penchais pour la première explication, quoique dans une forme moins méchante. Il suffit en effet de se frotter les yeux après avoir manipulé une euphorbe. Le résultat est garanti. Rolland signale aussi que « une farce universellement répandue consiste à persuader à quelqu’un, pour une raison quelconque, de se frotter le pénis avec du lait d’euphorbe. Le pénis prend alors des proportions fantastiques. » Là, c’est encore plus méchant.

Mais la deuxième explication a peut-être à voir avec l’épithète helioscopia. Est-ce que cette euphorbe « regarde le soleil », ou bien est-ce qu’elle ferme ses fleurs la nuit pour les ouvrir au matin ?

Une troisième explication m’a été proposée : l’euphorbe réveille-matin présente une ombelle qui fait penser à un réveil-matin à cadran. Cela fait écho à des noms du latin médiéval, « septemgrania ou septegrania : l’ombelle de cette plante est habituellement composée de sept branches. »

La première allusion existait déjà au Moyen-Age, où un nom est evigilium matutinum, qui traduit réveille-matin, à moins que ce soit l’inverse.

Quelqu’un a-t-il observé le comportement de l’euphorbe réveille-matin ?

3 commentaires

  1. Bonjour, j’en ai plein mon jardin, je les laisse car elle recouvre la terre et forme presque un tapis vert clair, plus beau que la terre nue, j’ai déjà observé Quand elle se recroqueville le soir et se rouvre le matin dès que le soleil l’effleure .
    Chez les Chaldéens elle servait à purifier la maison après une naissance, au moyen orient, le latex blanc était mélangé aux huiles saintes afin de protéger les autels, le latex noircit à l’air et pouvait être considéré comme captant les influences néfastes comme dans les pays méditerranéens où on lui attribuait le pouvoir d’éloigner les démons ou les djinns. En France selon une recette du XVII è faire 3 fois le tour du feu de la saint Jean avec de l’Euphorbe sur la tête préservait des céphalées pendant toute l’année.
    pour son nom Helioscopia « qui regarde le soleil », dérivé du grec, fait allusion à l’ombelle qui se déploie tôt le matin, face au soleil
    par rapport au latex dans les yeux qui me fait plutôt les fermer complètement (rire)

  2. Bonjour
    Pour ma part je pencherais pour une explication plus concrète en relation avec les usages de cette plante comme purgative d’où un réveil matinal surement intempestif…(voir aussi à ce sujet Pierre Lieutaghi « Jardin des savoirs, jardin d’histoire » dans les explications sur l’Euphorbe épurge (E.lathyris)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *