À la recherche des primevères

"À la recherche des primevères" est un projet de sciences participatives qui vous invite à aller regarder les primevères officinales. C'est à la portée de tous !
rec

Ce printemps 2021, la France rejoint le programme européen de sciences participatives. Rejoignez-nous et contribuez à la science !

Que faut-il faire ? Les primevères officinales ont 2 types de fleurs.
On les appelle les morphes S et L. L’objectif des participants et de déterminer le type de fleurs sur 100 plantes sur un site.

Pourquoi ? Nous travaillons sur la fréquence de ces 2 morphes dans l’Europe entière. Cette fréquence permet de comprendre les effets des changements du paysage dus aux activités humaines, comme par exemple la perte d’habitat favorable pour les primevères.

Capture

Qui peut participer ? Tout le monde ! En groupe, les enfants, les adultes, c’est facile et réalisable par tous. Pour plus d’informations sur comment se déroule l’observation, rendez-vous sur cette page.

Pour faire votre observation, allez dans la nature et trouvez une population de primevères. Assurez-vous qu’il s’agit bien de la primevère officinale (Primula veris) et non une autre espèce de primevère. Une observation prend environ 30 minutes. Quand c’est possible, observez 100 plantes.

Prenez un peu de temps dans la nature, à l’air frais, et aidez la recherche à avancer !
Aucun équipement spécial n’est nécessaire, il suffit d’avoir un smartphone ou d’imprimer la feuille d’observation et de remplir sur l’ordinateur de retour à la maison. Pour entrer une observation, rendez-vous ici.

12 commentaires

  1. bonjour,
    j’ai observé et compté les morphes S et L sur deux sites.Tout s’est très bien passé jusqu’à hier. J’expliquais, sur un troisième site à une amie la différence entre les deux types et elle me montre une primevère sur laquelle dans la même grappe de fleurs, les 2 types se côtoyaient. Nous avons du coup vérifié pour plusieurs plants différents et surprise! ce n’était pas général, mais nous en avons trouvé d’autres.Est-ce normal? Avez-vous fait le même type d’observation?

    1. Bonjour,
      Merci pour votre observation. C’est assez étrange, vous avez pris des photos ? Vous pourriez me les envoyer à margaux.julien@cefe.cnrs.fr ?
      En principe, toutes les fleurs d’un même individu doivent être du même morphe, mais je vais en parler aux spécialistes.

    2. Bonjour
      En complément à cette question et à la réponse qui évoquent les termes « plant » et « individu », j’aimerais savoir ce qu’il faut considérer comme « plante » au sens du formulaire où on parle de 100 plantes : on trouve, le plus souvent 2 tiges qui semblent sortir d’une même rosette de feuilles et portent chacune une grappe de fleurs. S’agit-il de une ou deux plantes, de un ou deux individus ? Merci

    3. Bonjour,
      En réponse à Dom : vous pouvez considérer qu’il y a une plante par rosette. Effectivement il n’y a pas d’assurance que ce soit le même individu, mais aucun moyen de s’en assurer sans abîmer la plante.

    1. Bonjour, oui la campagne en France a pris un peu de retard, mais on a pas mal de retours de différentes régions, il y en a encore en fleurs 🙂

  2. Bonjour, je n’ai pas pu encore observer les morphes (dans les Alpes, encore un peu froid) mais j’ai une question sur la pollinisation. Dans la section « Pourquoi… » vous expliquez
    « les primevères officinales avec un morphe L doivent répandre leurs grains de pollen sur des individus avec un morphe S. Et ce système fonctionne également dans l’autre sens – le pollen des morphes S doit atteindre des morphes L. De cette façon, la plante ne peut pas se polliniser… »

    je comprends bien que les L doivent répandre leur pollen sur les S (et encore, voir plus loin)*, mais j’aurais pensé que dans l’autre sens, pour les S, les anthères étant au dessus le style, que le pollen va tomber naturellement sur le style du S et donc les S vont se polliniser…

    * d’ailleurs si les L sont visités par un pollinisateur qui doit passer le style et plonger à travers les anthères, quand il sort, ne va pas t-il laisser du pollen sur le style du même L?
    merci, Susan Jais

    1. Bonjour,
      En fait c’est une question de compatibilité : des grains de pollen venant d’un morphe L qui sont déposés sur un autre individu de morphe L ne seront pas reconnus par le style. Donc même pour une fleur où les anthères sont au-dessus du style, si le pollen tombe sur celui-ci, il ne se passera rien. Le style attendra patiemment qu’on lui amène un pollen compatible !

  3. Bonjour,
    J’ai réalisé l’observation d’une centaine de fleurs mais n’arrive pas à déposer ma contribution. Après avoir renseigné tous les champs et cliqué sur « envoyer », le site de collecte est inaccessible. J’ai fait plusieurs tentatives et obtiens toujours le même résultat… D’où peut venir ce problème ? Merci.

    1. Bonjour, chez moi je n’ai pas le soucis, vous pouvez m’envoyer vos observations par message privé et je les posterai. Pouvez-vous aussi m’envoyer une capture d’écran du problème ? Je vais le faire remonter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *