Un aperçu de botanique #1 Les racines

En balade, des centaines d'espèces végétales variant par leur forme, leur couleur, leur parfum et leur utilité s'offrent à notre observation. Pour pouvoir appréhender cette diversité, Tela Botanica vous propose un aperçu du vocabulaire botanique de l'anatomie des plantes, par Ludovic Thébault. Explorons la thématique des racines dans ce premier épisode !
Image a la une - Actu(10)

Préambule

Une plante est composée de 3 grandes parties : racines, tiges et feuilles. La façon dont sont ordonnées ces 3 parties conditionne le port de la plante. La reproduction est assurée par les fleurs, qui peuvent être groupées en inflorescence. Les fruits, issus de la fécondation des fleurs, ont des formes très différentes selon les plantes. Les classifications végétales sont toutes basées sur ces différents critères anatomiques qui ont évolué au cours des temps. Cet aperçu botanique vous invite à découvrir en 5 chapitres les thématiques suivantes :

  • Les racines
  • Les tiges
  • Les feuilles
  • Les fleurs
  • Les fruits

Les différentes parties d'une racine

C’est le plus souvent un organe souterrain ayant pour rôle principal d’absorber l’eau et les sels minéraux indispensables à la plante et de fixer celle-ci dans le sol. La racine peut avoir également un rôle de réserve. On peut définir 4 parties dans une racine :

  • La zone subéreuse (4) correspond à la partie la plus âgée de la racine; elle porte les racines secondaires ou radicelles.
  • La zone pilifère (3) émet des poils absorbants. Ce sont eux qui permettent l’absorption de l’eau et des sels minéraux.
  • La zone d’accroissement (2) située derrière la coiffe, elle est responsable de la multiplication cellulaire.
  • La coiffe (1) termine et protège la racine. C’est elle qui permet la pénétration dans le sol.

 

Bandeau Actu(59)
Les différentes parties des racines par Ludovic Thébault

Les différents types de racines

On distingue plusieurs types de racines selon l’écologie de la plante :

  1. Racine pivotante (image 1) : la racine va chercher l’eau en profondeur. Ce sont principalement les arbres et les plantes de régions sèches qui possèdent ce système.
  2. Racine fasciculée (image 2) les racines courent sous la surface du sol.
  3. Racine adventive : racine prenant naissance sur une tige (souterraine ou aérienne) tel que les stolons du fraisier. Sert souvent à la multiplication végétative et au bouturage des plantes.
  4. Racine traçante : racine qui s’étend horizontalement, elle peut donner des tiges adventives ou drageons.
Bandeau Actu(60)
Les différents types des racines par Ludovic Thébault
Ludovic Thébault
Texte et images par Ludovic Thébault, présenté sur son site personnel et dans les ressources pédagogiques de Tela Botanica .

Testez vous avec un mini-quiz !

Question 1 : Comment nomme-t-on la partie la plus âgée de la racine ?

  1. La zone d’accroissement
  2. La zone subéreuse
  3. La coiffe
  4. La zone pilifère

Voir la réponse

Réponse 2. La zone subéreuse. Elle correspond à la partie la plus âgée de la racine et porte les racines secondaires ou radicelles.

 

Question 2 : Comment appelle-t-on les racines qui courent sous la surface du sol ?

  1. Racine pivotante
  2. Racine adventive
  3. Racine fasciculée
  4. Racine traçante

Voir la réponse

Réponse 3. Racine fasciculée. Les racines fasciculées courent sous la surface du sol.

 

Question 3 : Quel est le rôle des racines ? (2 réponses)

  1. Absorber l’eau et les sels minéraux
  2. Fixer les rayons du soleil
  3. Absorber l’eau et le CO²
  4. Absorber du CO² et produire de l’oxygène
  5. Fixer la plante dans le sol

Voir la réponse

Réponses 1 et 5. Les racines ont pour rôle principal d’absorber l’eau et les sels minéraux indispensables à la plante et de fixer celle-ci dans le sol. Elle peut avoir également un rôle de réserve.

Rendez-vous au prochain chapitre "Les tiges"

7 commentaires

  1. On pourrait ajouter que le système racinaire à racine pivotante se retrouve généralement chez les dicotylédones tandis que celui à racines fasciculées est plus caractéristique des monocotylédones

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *