Vote pour le Défi Photo « Plante aquatique à fleurs discrètes »

En ce mois d'été la galerie était consacrée aux plantes aquatiques. Venez choisir vos photos préférées en votant collectivement.

En ce mois d’été la galerie était consacrée aux plantes aquatiques. Venez choisir vos photos préférées en votant collectivement.

Le vote est ouvert jusqu’au mercredi 3 septembre !

Découvrir toutes les illustrations proposées sur PictoFlora
pas de alt pour cette image, soz

Comment voter ?

Utilisation de l’interface PictoFlora :
– Survoler la case verte « votez » avec votre souris
pas de alt pour cette image, soz
– Mettre 5 étoiles aux photos que vous préférez
pas de alt pour cette image, soz
Vérifiez bien que le protocole Défi Photo soit inscrit au dessus de vos étoiles sinon sélectionnez « Défi Photo » dans la liste déroulante des protocoles existants
pas de alt pour cette image, soz

Rappel des règles du concours

Thème choisi : Plante aquatique à fleurs discrètes
Modalités de participation
– Ce concours est gratuit et ouvert à tous sans restriction d’âge ou de nationalité.
– Chaque participant est limité à 3 contributions
– Toutes les photos doivent comporter les tags DefiPhoto ET le(s) tag(s) spécifique(s) au thème (ex : Aquatique)
– Chaque participant déclare être bien l’auteur des images présentées.
– Chaque participant accepte de mettre ses images à disposition de la communauté sous une licence Creative Commons.
– Chaque participant accepte les conditions de publications du Carnet en ligne (voir la charte d’utilisation)
– Le vote est participatif : tous les membres du réseau pourront sélectionner l’image de leur choix, selon les critères suivants : esthétisme, caractères d’identification, environnement de la fleur (in situ)

Valorisation des participants au concours
– Publication sur le site de Tela Botanica (page d’accueil Botanique, eFlore, galerie photo, carto…) PENDANT 3 SEMAINES
– Possibilité de publication sur les sites/blogs des membres du réseau (intégration widget).

Valorisation des gagnants
– Publication d’une galerie d’images sur la page d’accueil Botanique
– Publication d’un article dans les actualités de Tela Botanica
– Diffusion sur la page Facebook, Twitter
– Chaque reproduction des images sélectionnées fera mention du nom de son auteur, et du nom du lieu représenté. Un lien hypertexte renverra vers l’illustration originale sur eFlore.

Critères d’exclusion
– Afin d’éviter tout problème de droit à l’image, aucun individu figurant sur les photographies ne doit être reconnaissable, même si l’auteur a l’autorisation des personnes concernées.
– Les photos présentant les critères suivants pourront être retirées du Défi Photo : signature sur la photo, manque de netteté, surexposition, photo hors thème
– Toutes illustrations jugées comme contrevenant aux Conditions d’utilisation seront supprimées.

Véro

2 commentaires

  1. Il y en a apparemment qui ne savent pas ce qu’est une plante aquatique. Donc pour ceux là, il s’agit de plante vivant dans l’eau (si, si !), soit de manière complètement immergée, soit en présentant des organes flottant (en général les fleurs sont portées au dessus de la surface de l’eau).

    Alors pour certaines espèces de zones humides ayant au moins les pieds dans l’eau, bon, passe encore : Phragmites australis, Lythrum salicaria, Iris pseudacorus, Myosotis scorpioides, Carex atrata, Eriophorum scheuchzeri, … mais c’est franchement limite.

    Par contre Lathrea clandestina et Micranthes stellaris sont hors-jeu tout simplement.

    Je ne sais pas trop quoi dire concernant le concept de « fleur discrète ». Ça reste forcément subjectif mais il me semble qu’il y a eu clairement des abus. À mon sens toutes les photos de Nymphéa et autre Nénuphars devraient être disqualifiées d’office ! Et perso je disqualifierai aussi Iris pseudacorus, Aponogeton distachyos et Lythrum salicaria (surtout que pour cette dernière le nom n’a même pas été correctement orthographié)…

    Pour le reste, le public jugera.

    Pour ma part j’apprécie beaucoup le {Callitriche stagnalis} Scop. de Pierre PAPLEUX et le {Potamageton polygonifolius} Pou de Laurent BALLOT qui sont sans doute les seuls à avoir compris l’intérêt botanique de ce défi. Ah oui parce que j’oubliai : Tela Botanica c’est le réseau des botanistes, pas celui des photographes illuminés …

    1. Tout à fait d’accord, Florent Beck, c’est pour cette raison que je n’ai pas participé ce mois-ci. J’ai moi aussi signalé en début de mois le problème de « fleur discrète » qui ne l’est pas du tout… ce qui ne semble avoir gêné personne, au vu du nombre de nympheas que l’on peut voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *